Yeruldelgger

Yeruldelgger Khaktar Guichyguinnkhen

 

une-bis-yeruldelgger

Ouhh quel nom pour un polar (prix sncf du polar 2014, prix Quais du polar 2014) – et quel voyage que nous permet Ian Manook  – Il nous emmène loin, en  Mongolie.

Et ça dépote. Le roman commence avec la découverte en pleine steppe du cadavre d’une fillette enterrée avec son tricycle et très loin de ça, en ville, de trois chinois découpés au cutter. Yeruldelgger – le flic cabossé par la vie, ou pour être précis par la mort de sa fille  – va bien entendu résoudre l’affaire avec l’aide de deux femmes : Oyun, enquêtrice et Solongo, médecin légiste. Et un garçon imprévisible (Gantulga sans lequel le trio n’aurait pas réussi ….)

J’ai beaucoup apprécié ce voyage en Mongolie, qui est un personnage à part entière de ce roman – ainsi Oulan-Bator, la capitale entre « grattes-ciels » et ville de yourtes et d’ou on doit faire parfois des heures de route pour arriver aux scènes de crime.

ob_d53b86_014-oulan-bator

J’ai dit que ça dépote. En effet, il y a peut-être un côté « too much » dans cette accumulation de divers faits et événements mais c’est réjouissant. Notamment parce que les personnages sont bien dessinés (précis, humaine, attachants avec toutes leurs faiblesses). Mais aussi parce que Ian Manook réussit de ménager le triangle d’or du roman d’évasion: un zeste thriller, une peu de romance, un peu d’ethnologie (dans la mesure ou il nous rend familier une culture à des km lumières de chez nous), dans une belle langue.

V. nous avait déjà beaucoup parlé de la Mongolie après son voyage là-bas, le roman (avec ces descriptions des paysages immenses, donnent envie d’y aller.

photo-photo-paysage-mongolie-4

Et je vais certainement lire un jour le dernier né de la plume de Ian Manook. (« Les temps sauvages »)

 

(Une critique de mon amie S.  https://lectriceencampagne.wordpress.com/2015/03/23/yeruldelgger-de-ian-manook-le-livre-de-poche/

 

 

 

 

 

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Yeruldelgger

  1. Rhôô! Merci ! je suis d’accord avec tout ce que tu dis ( le côté too much, j’aime bien ) J’ai le volume suivant, prêté par un ami depuis au moins un an, pas encore lu. Moi aussi, cette Mongolie m’a plu. Et encore merci pour le lien ! 😀

    Aimé par 1 personne

  2. Yv dit :

    Excellente série que j’adore, mais sans vouloir être désagréable, je t’informe qu’un troisième toma est sorti, La mort nomade…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s