Calculs renaux

9782253122845

« Mal de Pierres » de Milena Agus

C’est mon amie blogueuse S. qui a récemment publié une belle critique du dernier né de Milena Agus. Au lieu de la suivre – aveuglement – (on peut,on peut, mais moi…) j’ai acheté au Livre de Poche ce petit livre de 2006 (Mal de pietre – traduit par Dominique Vittoz) – sans savoir (j’ai dû dormir au mois de mai, qu’au festival de Cannes on présentait un film basé sur ce livre (c’est Nicole Garcia qui s’y est collé avec Marion Cotillard et Louis Garrel).

j’ai lu les 142 pages d’une traite – happé par l’histoire d’une tristesse à faire pleurer les madelaines, mais emprunte de tant de délicatesse et tendresse pour les personnages…ça a fait un bien fou.

Le blog alalettre résume ainsi :

Entourée de jeunes hommes qui pourraient demander sa main, l’héroïne tarde pourtant à trouver un mari car elle rêve de l’amour idéal. À trente ans, elle est déjà considérée une vieille fille par les siens, dans une Sardaigne qui connaît les affres de la Seconde Guerre mondiale… Et lorsqu’elle conclut une union très attendue, c’est en affirmant haut et fort que ce n’est pas par amour mais par raison. Comme son unique enfant, l’amour se fera attendre. Elle finira par le rencontrer sur le Continent, lors d’une cure thermale destinée à guérir son « mal de pierres », des calculs rénaux, mais qui aura raison aussi de son « mal d’amour ». À sa petite-fille, elle racontera quelques décennies plus tard ses émotions, ses cheminements, tout en laissant des zones d’ombres. La vérité ne se recomposera que longtemps plus tard, de façon inattendue, lorsque la dernière pièce du puzzle se retrouvera entre les mains de la narratrice. Mais quelle est au juste la vérité ?

Ca dit tout et rien, du style léger, avec un ton et une « musique » qui m’a touché hénormement…. Dans la sobriété poétique, le livre me rappelle « Lettre à Helga » même si cela n’a rien à voir. (un peu quand-même – quand on « rate » sa vie, passe à côté…

Belle idée de l’auteure de faire raconter toute l’histoire par sa petite-fille… forcément pas dans la peau de sa grand-mère….  (que j’ai par contre pas vue du tout dans la peau de Marion Cotillard)  et qui pêrmet  avec des « flash back » nombreux de faire le tour de piste de la vie d’une famille sarde sur trois générations depuis la seconde guerre mondiale.

De plus Milena A. parle très bien de la Sardaigne. Après la lecture je n’avais qu’une envie c’est de voir la plage de Ponetto, la forêt Montes….

C’est beaucoup plus qu’une « simple » histoire d’amour, ça parle de la VIE et encore plus. Par ailleurs, il y a une chute sublimement surprenante qui donne à tout le livre une couleur autre…. Une bien belle surprise pour moi !

http://www.sardegnaturismo.it/fr/punto-di-interesse/poetto-di-cagliari

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article a été publié dans Livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Calculs renaux

  1. 😀 Tu peux y aller avec tous ses livres, on en a déjà parlé. Bel article, et moi non plus je ne vois pas du tout Cotillard dans le rôle.

    Aimé par 1 personne

  2. Un très beau texte, une musique singulière qui touche et ensorcelle …
    Merci pour ce partage.
    Excellente journée !

    J'aime

  3. Ping : Les pierres et la danseuse | Coquecigrues et ima-nu-ages

  4. Ping : Deux italiennes | Coquecigrues et ima-nu-ages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s