L’armateur au bon pied

Petite séance sourire – je sors de la lecture d’un roman finlandais paru en 1985 –

39759275z

Arto Paasilinna « L’armateur au bon pied »  – non-traduit en français on dirait (et lu en version allemande (à mon avis mal) traduite (Regine Pirschel) sous le titre « L’Homme aux beaux pieds – Der Mann mit den schönen Füssen« )  »

Un pur divertissement ce petit roman – « le maître de l’humour finnois loufoque » dit la critique allemande :  un armateur marié à sa femme depuis une vingtaine d’années mais « marié » aussi à son bateau « Vulcano » va apprendre que sa dulcinée a pris un amant depuis un certain temps déjà. Il va être confronté à sa demande de divorce, accident de la vie qui réduira sa fortune considérablement. L’amant s’installe illico presto dans « sa maison » avec elle, l’armateur va échouer par hasard dans l’appartement d’une pédicure  sympathique – et prendre (à parti de ce point de repli stratégique que seul sa fille connaîtra) – contact avec l’amant… Il s’ensuivra une ribambelle  de petites aventures à la suite desquelles l’armateur (Aulis Rävänder) va reconstituer de nouveau sa fortune…. et vivre une belle vie de cinquantenaire avec « sa » pédicure amoureuse de ses pieds à lui.

« Sa femme prit un taxi et disparut. Elle s’est taillée ma chère, se disait Rävänder. Au début elle était gentille, maintenant elle me revient chère... » (traduction approximative)

Ce qui permet à  Paasilinna (dont c’est le premier livre que je lis) de traiter les préoccupations économiques de la Finlande, en parsemant le récit de considérations sur l’impossibilité des hommes et des femmes de s’entendre (et comprendre vraiment), quelques phrases critiques sur les politiciens et la société, et surtout un humour vâche.

Les 240 pages de la version poche (chez Bastei-Lübbe) passent rapidement, une vraie lecture de vacances drôlatiquement sérieuse.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’armateur au bon pied

  1. J’aime bien la notion d’accident de la vie 😀

    Aimé par 1 personne

  2. CultURIEUSE dit :

    J’adore cet auteur. Lis le lièvre de Vatanen ou la foret des renards pendus. C’est drôle et écolo!

    Aimé par 1 personne

  3. Oh oui, la forêt des renards pendus, très incorrect aussi ! J’aime beaucoup comme Martine cet auteur. J’avais fait un article où je le mettais en parallèle avec le cinéaste Kaurismaki, le même genre de bonhomme.

    https://lectriceencampagne.wordpress.com/2012/01/10/sur-les-traces-de-deux-finlandais-hors-normes-aki-kaurismaki-et-aarto-paasilinna/

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s