Challenge – 5 photos – 5 histoires (4)

Les peupliers de Rhénanie – une madeleine pour une mémoire retrouvée.

Grenouilles et rainettes
Crapauds et crapoussins
Ascèse sous les peupliers et les frênes
La reine des prés va fleurir
Une petite hutte dans la forêt
Là-bas plus blanche est la blessure

(Apollinaire)

DSC_0665   DSC_0669

Un voyage dans le temps. Le village dans lequel j’ai grandi (à une vingtaine de km de la ville de Düsseldorf et à 4 km du Rhin qui souvent, par temps d’inondation, a couvert les champs qu’on voit sur les photos. L’église que je fréquentais avant de préférer le lieu ou les missels « avaient des anses » (à savoir le troquet à droite de la sortie de l’église et ou nous nous informions du contenu du sermon du prêtre pour faire, une fois rentrés chez nos parents interrogateurs, comme si on avait assisté à la Messe) est toujours assez imposante pour un petit village comme le mien.

C’est ici sous les peupliers – qui si fièrement quadrillent et structurent le paysage qui fût le mien avant de m’installer, après avoir passé plus de vingt ans dans la ville des lumières, au pied des montagnes et qui est la preuve que « plat » n’est pas nécessairement ennuyeux – que j’ai donné, fiévreux, mon premier billet d’amour à une fille d’une classe supérieure, sous forme d’un poème dédie « à la chevelure d’ébène », « les cheveux comme un torrent jais » et à « tes yeux comme deux puits profonds » – en espérant qu’elle me donnera – l’obscurité venant –  le baiser tant espéré (mon premier) comme celui qu’elle avait donné à la moitié de mes camarades de classe les semaines précédentes …. et c’est drôle, même encore aujourd’hui, 45 ans après, les vieux peupliers remplacés il y a une 15e d’années par de jeunes arbres (ceux qu’on voit là sur les photos), j’y pense parfois à ce garçon qui, dans une langue trop chargée et suintant de sentimentalisme que (même) un Harlekin dédaignerait, vivait – fantasmait ses émois à travers les mots….. les mots qui sont devenus pour l’homme que je suis (devenu) joie, pain et peine quotidien…. et tant de mots que je ravale :

Isabelle Mayereau :

Je m’demande où ça va
Tous les mots qu’on dit pas, qu’on ravale
Vers quel profond dédale
Vers quelle mare aux canards
En eaux troubles, en eaux sales
Vers quel fleuve

Je m’demande où ils vont
Tous ces moments de haine poisseux
Qu’on retient qui enchaînent,
Brutalisent, atrophient,
Coupent en deux

Je m’demande où ils partent
Tous ces mots d’amour tapis
Tous ces mots en souffrance
Difficile d’ajuster aussi

Les mots lâchés perdus
Valent bien mieux que tous ces gouffres
Amers
Les mots lancés jetés boxés
Retirés du dictionnaire

Mais un jour il faudra
Que tes silences cessent
Que tu trouves les mots
Aiguisés, déguisés,
Tout en pointe en finesse

Mais pour toi qui es rebelle
J’arriverai un jour à les défaire
À les choisir, élire, contourner,
Retourner, bousculer à l’envers

Je m’demande où ça va
Tous les mots qu’on dit pas, qu’on ravale.

_______________________________________________________

* Challenge proposé par Evelyne Holingue, écrivaine (vous lirez son premier texte en cliquant sur le lien).

C’est mon amie blogueuse La Livrophage (une lectrice en campagne) qui m’a invité d’y participer – et j’ajoute ma pierre à ce fragile exercice

Est-ce que le cadre d’une histoire, d’un roman importe pour vous lorsque vous lisez ou écrivez ? Est-ce que la géographie d’un lieu devient aussi essentielle qu’un personnage ? Développez-vous une affection particulière pour un lieu, qui pour des raisons parfois obscures vous donne l’impression de l’avoir toujours connu ?

Les règles du challenge Cinq Photos Cinq Histoires sont simples :

– Une photo et un texte associé à la photo pour cinq jours consécutifs.

– Le texte et sa longueur sont laissés au choix du blogueur ou blogueuse.

– Contacter un autre blogueur/blogueuse pour continuer le challenge. Aucune obligation, bien sûr.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Challenge, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Challenge – 5 photos – 5 histoires (4)

  1. Ah ah ah !!! Formidable, tu m’as fait bien rigoler ! Tu t’en sors bien, avec les mots, pas de doute !

    Aimé par 1 personne

  2. Franchement Proustien 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. CultURIEUSE dit :

    Epatant! Vous, les participants, vous êtes très doués, j’en suis baba! J’essaie dans mon coin, mais je n’arrive à rien qui me plaise…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s