Crazy Heart & The weary kind

La tête pleine après une journée quasiment non-stop de traduction, trop k.o. pour sortir, j’ai rattrapé la vision d’un film que je n’ai pas vu en 2010, en DVD, accompagné des restes d’un Chasse Spleen 2005, encore trop fermé*:  « The crazy heart » – avec Jeff Bridges (qui a eu un oscar  pour ce rôle de Bad Blake, le chanteur de Country sur le déclin et qui va ressusciter grâce (à ….L’AMOUR).

Film finalement très anesthésisant, à dormir debout (heureusement je me suis affalé dans mon canapé), avec quelques moments de « grâce » , thanks to the Dude et la participation de Colin Farrel, et une musique plutôt sympathique. Cette tendance des américains de faire des films dans lesquels des loosers alcooliques, tel un phénix des cendres, retrouvent le goût de la vie, m’a dérangé  hier, aussi à cause des ficelles de taille cordes à amarrer des paquebots.    

http://www.youtube.com/watch?v=z8monRJzzvU

* certainement à oublier en cave jusqu’en 2015 au moins

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s