Con-finement à Grenoble – mars/avril/mai 2020

Philisine/Je me livre a publié dans son blog des réponses à un questionnaire Covid-19 (initié par MTG)…. questionnaire devenu virale…. Voici les questions (j’ai aimé ses réponses) :

Qu’est ce qui te manque le plus dans ce confinement (la première chose qui vient à l’esprit, spontanément) – Quelque chose de positif dans cette période ? – La boisson du confinement ? – Alors c’est comment le télé-travail ? – La chanson du confinement ? – La série du confinement ? – Et ta coupe de cheveux ? – Le livre du confinement ? – Des stocks de bouffe ? – Des symptômes du Coronavirus ? – Sur-informée ou sous-informée sur l’épidémie ? – Optimiste ou pessimiste ? – Une citation pour illustrer la pandémie ?

Moi, je ne veux pas répondre à toutes ces questions, mais les utiliser comme ossature/ cadre d’une entrée un peu différent dans ce(s) coquecigrues et images et nuages de mots qu’est mon blog (prochain article la critique de « Cora dans la spirale » de Vincent Message – que je terminerai certainement Lundi soir).

« ….Il ne faut pas abuser des photos quand on cherche à se souvenir. Elles sont trop sûres d’elles et même se elles ne sont qu’un atome de ce qu’elles représentent, elles vous imposent leur point de vue comme si elles avaient capté l’entièreté du réel. Elles sont despotiques, elles castrent l’imagination qui est le seul instrument capable de restituer la totalité d’un instant passé. … » (« Papa » R. Jauffret)

Dans quelques années mes petits-enfants se demanderont probablement : « Pourquoi Opa a pris ces photos de rues ??? »

On est au jour 39 du confinement (pour rappel : La France est entrée mardi 17 mars midi dans une phase de confinement (plus) strict, phase qui entrera en déconfinement progressif le 11 mai 2020…. et un des phénomènes les plus saisissants pour moi est la réduction drastique du trafic, les rues et boulevards vides de Grenoble comme un dimanche du mois d’août, le peu de passants et la résurgence des chants d’oiseaux.

DSC_0080

Le dimanche 15 mars nous étions encore « monté » dans le Vercors pour y retrouver notre fille (« Parisienne », en vacances dans un beau, petit chalet) avant qu’elle ne « disparaisse » (déménage) à Vannes. Sortie qui a été critiquée par des amis FB vu qu’une recommandation de pratiquer le « social distancing » et la fermeture des bars et restaurants le vendredi 13.3.) venait d’être énoncée, mais que nous ne regrettons pas pour un kopek/pfennig/centime (pour info supplémentaire: ma compagne travaille dans une pharmacie… et fait partie de ces « héros » du 2e front….)

En temps « normal » travailleur en mode « télétravail » parfois nomade, le confinement chez moi n’est en soi/à priori pas « pesant ». Depuis 2003, année d’un licenciement économique, je travaille « seul » devant mon ordi pour pondre des textes en allemand plus ou moins à longueur des semaines (et parfois de week-end). Ce qui me manque donc le plus, ce ne sont pas les « collègues de travail/du bureau » mais la liberté de sortir, de profiter un max’ de la nature et surtout de faire des randonnées dans ces montagnes qui nous entourent et qui font coucou partout ou le regard se porte…. oui, de prendre de la hauteur, même si ce serait « juste » pour la montée à la Bastille, le « Hausberg » de la ville (interdit actuellement et de toute façon en dehors du périmètre d’1 km que nous devons respecter).

Je ne vois donc pas grande chose de « positif » dans cette période. Mon rythme de travail n’a guère changé, même dans des périodes comme celle-ci on continue d’avoir besoin de traductions…(notamment pour expliquer les mauvaises performances des fonds d’investissements (pour ne pas dire les OPCVM) sur les marchés financiers ou pour mettre en allemand des « télé-formations » ou e-books p.ex. sur des sujets aussi « passionnants » (hem) qu’est la « Combined Assurance » (un concept dans le domaine de l’Audit) qui m’occupe actuellement…

Je fais la guerre au virus en cherchant tous les jours mon pain à la boulangerie, sagement dans une queue, respectant le « physical distancing » ( by the way… jamais je n’ai des queues non plus devant des merceries, désormais fait)…, ferme les yeux (pleine de compréhension – merci aux travailleurs des champs !) sur la hausse des prix des fraises et m’en achète aussi tous les 2 jours.

en roller

Et grosso modo tous les 2 jours je fais un tour de marche sportif d’une heure – et même en roller (les inline skates pratiqués depuis la grande grève de 1995 avaient pris un peu de poussière…) dans un rayon de 1km (entre 55 – 67 minutes – je suis précis, deux fois une patrouille en vélo m’a arrêté pour voir mon blanc-seeing correctement rempli et signé) – entre 5,6 – et 6,1 km selon la vitesse (ma montre connectée Withings faisant foi) et/ou mes arrêts pour prendre une photo… puisque la nature est en robe délicieuse et se pare de belles couleurs (même si mon multi-allergie aux pollens en pâtit). Elle est en plein débourrement (ou débourrage)…. pas joli comme terme (mais me fait penser au débourrage de nous lors du déconfinement qui nous attend après la période de sevrage….)

Je ne lis pas plus qu’avant. Je dois même avouer que parfois c’est un peu plus difficile, c’est comme si certains textes se refusent, se cabrent un peu (je lis avec mes amis la liste des 10 livres de la sélection du Livre Inter comme vous savez) et vu l’absence de livres en dur/papier – je me refuse d’acheter sur Amazone – le mode « liseuse » n’est pas parfait pour moi qui passe déjà pas mal de temps devant l’ordi…. et manque tellement de la sensation d’effleurement de pages, du petit parfum qui monte du papier….

J’ai dans une 1ere période de « désœuvrement/déboussolement » regardé quelques séries sur Netflix (dont 2 séries allemandes : « Dogs of Berlin » et « Unorthodox » – le 2e est nettement plus intéressante – et la mise en image de « Cadre noir » de P. Lemaître sous le titre de « Dérapages ») et (grâce aux idées de Martine j’ai pu voir des pièces de théâtre ou me suis prélassé dans des musées et salles de concert virtuels…) ….mais c’est pas la même chose que de les voir en VRAI.

Quant à la Musique : rien de spécial, j’ai des heures dans mes « sélections » Spotify qui m’enchantent toujours….

https://open.spotify.com/embed/playlist/3jGFbcJPwXR4TlOXeexbvx

https://open.spotify.com/embed/playlist/4FpDUdUPAgUn6jRc6j4no7

Ah oui, ce qui me manque aussi, c’est a) de me faire chambrer par mes copains du badminton qui 2 fois par semaine s’amusent de ma lenteur de réaction (tout en me disant qu’ils aimeraient bien avoir ma patate le jour ou ils fêteront mon age) et Last but not least : de voir mes enfants/petits-enfants, jouer et/ou parler avec eux (et pas que par Zoom, Skype ou Whatsap … mais encore une fois, je ne suis pas seul dans ce cas….

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Actualités et politique, Photo, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Con-finement à Grenoble – mars/avril/mai 2020

  1. Philisine Cave dit :

    Cool, tu as complété le tag avec de belles images. C’est génial…. Je referai un com’ après avoir lu tes réponses. Bises et merci d’avoir joué le jeu !

    Aimé par 1 personne

    • lorenztradfin dit :

      T’as finalement fait un « multi-com » -! Je te remercie pour l’honneur. Toi tu nous invite dans ton jardin, moi je vous invite sur mon balcon… petit, 5 personnes debout, mais belle estrade pour les applaudissements (et chants tyroliens de ma part quand ‘in the mood’) de 20h.

      J'aime

  2. Philisine Cave dit :

    Finalement, tu as parfaitement répondu au tag sans répondre directement aux questions posées. Merci pour ce moment de confiance absolue, ce moment de confidence. Tes photos sont belles. Bises tout plein.

    Aimé par 1 personne

  3. Philisine Cave dit :

    PS: la citation de R Jauffret que tu as reprise est incroyablement juste ! Merci beaucoup de l’avoir relevée.

    Aimé par 1 personne

  4. Tes photos sont magnifiques.
    Je lis peu de « journal de confinement » parce qu’ils me dépriment tous profondément à coup d’hyperactivité, de faux positivisme ou de profond négativisme mais ton article sous trame de tag, m’a permis de m’évader un peu en douceur avec une bouffée d’air frais.
    Bon courage à toi pour ces derniers jours!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s