Ecuador/Equateur – Carnet de voyage (19) – Manta – Quito

Nous partons vers 9h – notre avion pour Quito (aéroport de Manta) s’envolera vers les 14h.

José Luis nous fait une superbe petite surprise: nous visitons un atelier de fabrication de chapeaux Montechristi – atelier est un bien grand mot. Nous nous arrêtons dans un petit village perdu (j’ai oublié le nom), JL descend, pose deux/trois questions à des passants curieux de voir le car et nous emmène finalement dans la petite maison d’une famille qui travaille à 4 sur les chapeaux…. (grosso modo un mois/homme pour la fabrication, la finition étant faite ailleurs) ….pas étonnant donc que les prix pour ces produits est élevé (même si ramené aux heures de travail tous se relativise)

Ensuite nous remontons dans le car (surpris de croiser une armée mexicaine de Témoins de Jéhovah américains, avec leur tête d’emploi, à la recherche de victimes…) – et speedons jusqu’à Manta, ville portuaire – 5e de l’Equateur –  capitale du thon avec un très grand marché de poissons impressionant et grouillant ou nous déjeunons rapidement à côté d’une table ou se sont installés deux représentants souriants de la repression des fraudes, avant de prendre l’avion pour Quito.

Nous sommes heureux d’avoir choisi ce mode  de transport, un autre groupe de voyage, croisé par-ci, par-là, ne s’est arrêté ni dans le village, ni à Manta et a filé « directement » à Quito, en car, pour arriver le soir vers 20h seulement, moment que nous avons choisi, après une première petite visite de la ville (!), pour partir dîner chez José Luis himself!

Hôtel Embassy. Nous prenons un taxi pour aller en ville (malheureusement sous la pluie). Après la visite de la ville le lendemain nous nous disons que Quito est la ville la plus elle du pays, ce qui a bcp plu aux chauffeurs de taxi avec lesquelles j’ai tchatché lors des trajets).

Une des seules photos de mes amis (j’évite de faire leur « publicité » dans le net) dans ce carnet. Mais le moment était trop beau: barbecue exceptionnelle chez JL, le rhum et le vin coulaient à flot, JL nous montre un petit film réjouissant sur nos 3 semaines qu’il a monté (thank’s Macbook) rapidement dans le bus. Nous sommes tous sourires, les femmes et les enfants sont dans le salon, les hommes se disputent la vaisselle (pas de lave vaisselle)….Moment donc trop rare pour ne pas être figé dans la toile.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Voyages, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s