Lectures malgaches

Pendant les vacances j’ai lu, dans le cadre de la 2e lecture de livres candidats au Prix Caillé, deux petits ouvrages traduits (du malgache) par Johary Ravaloson.

Cette « fiche de lecture » n’est en aucun cas l’expression de notre jury et ne reflète que mon opinion. Je m’abstiens bien entendu de parler de la traduction qui fera objet de nos débats en octobre.

Fofombadiko/Ma Promise

Présentation

Roman d’amour reprenant les obsessions de l’auteur pour la fiancée éternellement recherchée, l’ouvrage éclaire aussi l’époque mouvementée de 1947 sur la côte Est de Madagascar et les relations complexes entre colons et rebelles. C’est la première fois que l’œuvre d’Andriamalala est traduite.

Ma Promise d’Emilson Daniel Andriamalala (1918-1979) – un auteur malgache célèbre – est la traduction (par Johary Ravaloson) de Fofombadiko, roman écrit en 1954 et publié en 1962. Le livre se trouve depuis quelques années dans le programme des écoles et est – selon ce qu’on lit sur le net – une référence poétique et romanesque de la littérature malgache.

Le narrateur s’adresse à une femme qu’il n’a pas su ou réussi à conquérir puisqu’elle pense encore à un homme aimé idéalisé qu’elle pense disparu. Le narrateur déroule le cheminement de leur histoire (d’amour) et y mêle passé et présent, l’insurrection de 1947, le pouvoir colonialiste (les Français) et/ou les « Sénégalais » et dresse un portrait de la multitude des populations malgaches (Merinas, Betsimisarakas, colons français etc)

Scènes réalistes, rêves, violences, aperçu historique (chapitre 15) ou d’une société patriotique et divisée et enfin descriptions d’une nature pour nous « exotique ».

Ce qui à mon avis manque au lecteur (aussi bien français qu’allemand comme moi) pour mieux saisir le contexte (historique et social) c’est soit un avant-propos (qui aurait pu présenter l’auteur) ou un aperçu de l’insurrection (qu’il faut/fallait trouver soi-même dans l’internet).

Parfois, sans ancrage et/ou repères, le lecteur se perd un peu dans le mélange de réflexions philosophiques et religieuses (ahh! ces religions « importées » qui s’opposent aux gardiens des connaissances rituelles et superstitions (Ombiasy) mais on sort des 204 petites pages de cette fresque enrichie d’une ancienne voix (qui semble encore résonner aujourd’hui)

Lance-Pierre

Présentation :

Avec tendresse et humour, ce recueil de onze nouvelles nous plonge dans le quotidien des Malgaches sans cesser de nous étonner. Soamiely Andriamananjara excelle à faire saisir l’extraordinaire d’existences banales, douceur et violence s’y conjuguant en continu. Une voix contemporaine, qui sait s’imposer en murmurant.

Ce recueil de 11 nouvelles de Soamiely Andriamananjara (également traduit par Johary Ravalson) – vit actuellement à Washington DC (il est économiste).

Les nouvelles – inégales, comme souvent dans ce genre de recueil – avec des titres comme « Lance-Pierre » (la 1ere qui donne le titre de cet ouvrage et dresse le tableau d’une société à deux vitesses) ou « Solivophone », « La fille aux baskets violettes », « Rouge-gagnant », « Le portefeuille » ou « Herizo S. Razoharimanga, coiffeur » (une de mes préférées) – c’est en effet drôle d' »entendre » un homme dire à longueur de phrases qu’il ne sait pas argumenter mais qui sait si bien parler et se défendre.

Toutes les nouvelles se déroulent à Antananarivo (« belle ville ») se passent dans un présent proche, de toute façon plus proche que le roman « La promise » s’articulant lui autour de l’année 1947.

C’est une manière très simple et agréable d’avoir un aperçu des divers aspects de la société malgache… et un moyen formidable de sortir du nombrilisme des auteurs français et de « voyager » un peu.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, Traduction, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s