Pour une poignée de ciel & Tigre Blanc

Période très chargée pour moi – je me fais toujours rare et me promène très peu sur le net actuellement (sauf pour des recherches terminologiques).

Lecture(s) dans le cadre du Jury du Prix Caillé – en vue de la sélection de la short-list des prétendants au Prix 2021.

Drôle de « télescopages » et/ou synchronicités – d’où ce petit « article » avant unenovelle pause de qqs jours : le 8 mars journée de luttes pour les droits des femmes, mon 3e petit-enfant est né (Titouan Géronimo) à Vannes, un garçon qui saura parler aux femmes. C’est ce jour aussi que j’ai commencé à lire « Pour une poignée de ciel » – une anthologie de poèmes de femmes dalits (des « intouchables ») dont je sors, un seul, presque au hasard – il exprime bien le cri de révolte, l’aspiration à la liberté et est à l’image d’autres. Un vrai voyage dans un monde qui nous est étranger.

Priyanka Sonkar
Ces jeunes filles

Ces jeunes filles
Tremblantes
Terrifiées
Anxieuses
Sont injustement effrayées
Elles ont peur, ces jeunes filles
……… mais de qui?
Des hommes.
Ces jeunes filles sont enchaînées
Par la domination des hommes
Elles ont peur, ces jeunes filles.
Elles ont peur de marcher, ces jeunes filles
Seules dans les rues désertes,
Qu’un homme ne les déshonore
Sur le champ.
Peur qu’au long du chemin le même homme
Ne jette de l’acide
Sur leur visage innocent,
Elles ont peur, ces jeunes filles
Des menaces
Constantes
Et des crimes bestiaux des hommes.
Si elle leur fait peur,
Cette société masculine, pour leur sécurité
Pourquoi veulent-elles la proximité
De ce même homme ?
Si elles sont seules
Pourquoi veulent-elles la compagnie
De ces mêmes hommes,
Ces jeunes filles effrayées,
Alors qu’elles ont peur
De cette société masculine ?
Pourquoi ne prennent-elles pas
La responsabilité de leur sécurité,
Ces jeunes filles effrayées!
Pourquoi leur semble-t-il
Que l’homme peut les sauver
Et les protéger,
Uniquement cet homme ?
Si un malheur
Leur advient,
Ces jeunes filles effrayées
Le disent
À cet homme en priorité

(anthologie établie et traduite par Juliane Cardey, chez Editions Bruno Doucey)

Et bingo, deux jours plus tard j’ai visionné sur Netflix un film américano-indien « The white tiger » (Le tigre blanc) d’après le roman éponyme de Aravind Adiga (Bookers Price 2008), film réalisé par Ramin Bahrani (dont j’avais apprécié à l’époque « 99 Homes » avec M. Shannon).

Le film est un chouia trop long (à mon avis), se perd un peu dans les divers sujets traités et l’hésitation entre drame social et film cynique teinté férocement d’humour noir – mais qui montre assez bien (à mon avis) une certaine réalité en Indes, (et est loin de « Slumdog millionaire » et des films Bollywood) – la soif de quitter la pauvreté par tous les moyens.

Un garçon pauvre doit quitter l’école pour travailler pour sa famille. Il va la quitter à la première occasion pour réaliser son rêve d’être chauffeur d’une famille riche (qui par ailleurs exploit le village d’où il vient). Il s’en sort en utilisant ses coudes et ne reculera pas non plus d’actes plus repréhensibles – et deviendra patron d’une boîte de chauffeurs…

Certaines actions du garçon restent énigmatiques (elles ne concordent pas avec notre approche occidentale) mais dans l’ensemble c’est assez réussi (pas un film qui entrera dans le panthéon du cinoche mais assez futé pour laisser des images qui font mal à nous qui sommes assis dans nos fauteuils…)

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, Livres, TV, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pour une poignée de ciel & Tigre Blanc

  1. princecranoir dit :

    Double dose de conseils, je prends !
    Je note en particulier cet Indien dans Netflix.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s