Lettre d’Allemagne

DSC_0634

Enfin retournée en Allemagne voir mes frères et sœurs et ma mère. Pas de vol – donc en train, masqué – Un peu plus de 7h30 (avec un stop de 2h à Paris – que j’ai « utilisé » pour marcher de la gare de Lyon à la Gare du Nord (même chose au retour).

DSC_0645

Lank-Latum – ci-dessus c’est son emblème (le château d’eau – Wasserturm – construit en 1912) – est un village (Dorf – Stadtteil) de presque 10.000 habitants qui a été intégré dans les années 70 dans la ville de Meerbusch (tout un binz à l’époque puisque Lank-Latum a été ressorti pendant un petit moment pour appartenir fugacement à la ville de Krefeld pour réintégrer légalement en 1976 la ville de Meerbusch). Le village se trouve à 15 km env. du centre ville de Düsseldorf.

DSC_0637

Aujourd’hui il y a environ 10.000 habitants – et le village est considéré comme une belle banlieue de Düsseldorf ou il fait bon vivre.

C’est ici que j’ai passé ma jeunesse (né à Düsseldorf, déménagé à l’age de 7 ans à l’écart du village d’alors (la maison que mes parents y ont construit en 1961 était la première d’un quartier résidentiel en devenir (sur un ancien champ de betteraves), quartier particulièrement recherché aujourd’hui pour sa proximité d’avec Düsseldorf – et la nature. Après l’AVC de ma mère nous étions obligé de vendre sa/notre maison (qui a été démolie – plus aux standards d’aujourd’hui – c’était le terrain qui intéressait les nouveaux proprios…). 

Pendant trois jours je me suis baladé sur les lieux de mon enfance (en poussant le fauteuil roulant de ma mère. 

J’ai même » appris un mot (nouveau pour moi le « Meerbuscher Blühstreifen » (les « bandes fleuries » de la ville de Meerbusch. La semence pour ces bandes vient de dons (les donateurs sont indiqués sur la signalisation – sans mention du montant, hmm)

Aménagement constitué de plantes à fleurs annuelles, bisannuelles et vivaces semées ou spontanées, positionné en bordure d’une parcelle de production (en général sur la longueur pour maximiser l’effet des auxiliaires dans la parcelle).

Étonnement devant les jardins et devantures – qui donnent l’impression qu’on vit bien et confortablement ici (les marques de voitures devant les garages sont un autre « indice ».

Mes frères (2) et sœurs (1) n’ont jamais quitté le coin et les cyclistes s’arrêtent volontiers dans un des cafés lors de leurs périples le long du Rhin et la basse Rhénanie…

Le jardin de mon frère cadet et de sa femme…. Comme bcp d’Allemands ils préfèrent être locataire (pour info : Les logements allemands sont en moyenne plus grands que les logements français (107 m² contre 98 m²), et ce pour tous les statuts d’occupation/ le rapport proprio vs locataire est d’env. 50/50).

J’ai passé une matinée à Düsseldorf  (7e grande ville d’Allemagne, Wikipedia dixit).

A noter le jeu de mots sur les fanions : « Unsere Altstadt – mit Abstand mein Lieblingsort » – (Notre vielle ville (le fameux quartier des bars/brasseries et restaurants) – de loin mon lieu préféré –  « Abstand/de loin » peut se lire également « avec la distanciation (que je respecte)

Au retour, à Paris, lors de mon « périple pédestre » entre la Gare du Nord et la Gare de Lyon je suis passé par la rue Gaby Silvia – d’après la danseuse et actrice française d’origine italienne Gabrielle Zignani…  sous la plaque de la rue quelqu’un avait placé des mosaïques – je vous laisse le soin de reconnaître les personnages (RIP)

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Photo, photographies, Voyages, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Lettre d’Allemagne

  1. princecranoir dit :

    « On est du pays de son enfance » disait Saint Ex. Je crois bien que ce pèlerinage tend à le confirmer.
    Je ne connais pas du tout Düsseldorf, seulement Frankfurt et München. Peut être un jour.
    Très émouvants ces portraits sur le retour.

    Aimé par 1 personne

  2. Philisine Cave dit :

    Je me suis posé beaucoup de questions a la lecture de « ta lettre » que je te soumets :
    1) est ce que tu as « chopé » une accentuation française quand tu parles allemand (depuis que tu vis en France) ?
    2) pourquoi les Allemands préfèrent rester locataires ? Est ce lié au prix d’accession à la propriété trop exorbitant (comme en Suisse par exemple) ?
    3) Est-ce que ta fratrie comprend le français ?
    4) plus personnel et tu as le droit de ne pas répondre par un joker : qu’est ce qui t’a motivé à vivre en France ? Est ce ton métier de traducteur ? L’amour ? Les deux ou rien de tout cela ? ( Bon, finalement, cela fait beaucoup de questions)

    Aimé par 1 personne

    • lorenztradfin dit :

      Je te répondrai en cours de semaine en « privé ». Pour 1 – oui ! Pour 3) pui et non – mon frère cadet (qui m’a hébergé ces 4 jours) prend actuellement des cours – pour pouvoir mieux discuter avec la famille française lors du mariage de notre fille fin août…. Lui et ma sœur ont des bases (cours de Français au Lycée !… et une belle sœur se débrouille en Français)…. Tout le monde se moque quand je ne trouve pas un mot d’allemand.
      Bizz

      J'aime

      • Philisine Cave dit :

        Merci ! Des bises. Ils sont coquins de se moquer de toi, oh les méchants… surtout que toi, tu es parfaitement bilingue !

        J'aime

  3. Strum dit :

    Merci pour ce partage. J’ai quelques souvenirs de Düsseldorf que j’ai vu enfant.

    Aimé par 1 personne

Répondre à lorenztradfin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s