Les traducteurs

Vu dans la série « soutien au cinéma français » un film que je ne pouvais pas ne pas aller voir – à cause de son titre – et cela malgré les mauvaises critiques des professionnels du ciné (le public est plus indulgent – et y voit un « bon » thriller).

Affiche Les traducteurs

Film de Régis Roinsard, avec Lambert Wilson, le grand méchant Éditeur, Ricardo Scamarcio, Sids Babett Knudsen et plein d’autres en traducteurs, enfermés dans un « bunker » de luxe hermétiquement fermé (mobiles confisqués, ordinateurs sans internet, (le traducteur grec dit à un moment : si j’avais su qu’on devait travailler en open space je n’aurai pas choisi ce métier ….) pour éviter toute fuite du contenu, le livre traduit étant censé être publié en 10 langues simultanément ! – ce qui était le cas p.ex. pour un des romans de Dan Brown (« Inferno »).

Les Traducteurs

Qui dit « enfermement » dit huis clos et au fur et à mesure qu’avance l’intrigue (un 1er chapitre vient d’être « lâché » dans le net « gratuitement » avec demande de rançon à la clé…. au risque de voir, en cas de non-paiement la publication des chapitres suivants….). Bien entendu on soupçonnera un des traducteurs, ce qui donne une sorte de jeu à la Agatha Christie ou chat et la souris….

Flash backs, twist à la volée notamment dans la dernière demie heure, tout est fait pour faire de ce film un honnête thriller dans le monde de l’Edition qui se permet – Merci !- de glisser par-ci par-là des vérités (certes mélangées avec des clichés) sur notre métier, et surtout le manque de considération (parfois).

Les Traducteurs

Mise en scène hyper classique (mais proche de qqs séries Netflix, je trouve), une fin bien menée et surprenante finalement…avec un Alex (Alex Lawther – le « traducteur » anglais intense (au milieu ci-dessus) – contrairement au méchant Lambert Wilson – too much – comme bon nombre de rebondissements – on n’en avait pas besoin d’autant…) …. ça donne un divertissement pas si con que ça, c’est déjà ça, mais il n’apparaîtra jamais dans les listes des meilleurs films ou des classiques, et sera du pain béni pour des rediffusions à la TV.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Les traducteurs

  1. princecranoir dit :

    Évidemment, la première question qui me vient est la suivante : as-tu déjà travaillé dans un bunker privé de téléphone et d’internet ? 😉

    Aimé par 2 personnes

  2. D’accord avec ton avis. Et dommage pour les clichés mélangés aux vérités. Ce film est un sacré fourre-tout !

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : Les traducteurs – Petite salle obscure #12 – Komorebi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s