Il & Elle – Ricordi

Rocirdi-affiche

Le film farpait d’été pour des romantiques comme moi (et ça à mon âge…).

Je dis « d’été » parce que la tête est un peu ramollie avant les vacances, et/ou on ne se veut pas trop prendre la tête. Donc on prend un « Il » et une « Elle » ou pour sous-catégoriser encore un peu plus : « Mr. Pessimiste » (ou sombre portant lourd une enfance assez pesante avec des parents qui s’engueulent…) qui rencontre « Miss Optimiste » (rieuse…). Cette rencontre a lieu lors d’une fête – deux, trois regards, un échange…..et ils vont tomber amoureux. Quand elle va penser à cette rencontre, elle a, dans son souvenir, une robe blanche et lui est d’une beauté ténébreuse ravageuse, quand lui y pense, elle porte une robe rouge et il est un peu plus déglingué (tel qu’il se voit lui-même)….

Ils s’aiment, se dé-aiment, se retrouvent ….chabadabada….. pourtant ce n’est pas (vraiment) sucre-mielleux (Valerio Mieli contourne cet écueil sur la corde raide).

Avec des images d’une beauté parfois époustouflante et surtout d’un montage endiablée et renversante (Desideria Rayner !! – parfois image par image..!), Valerio M. nous offre un puzzle fragmenté du processus de « devenir adulte » sur fonds de souvenirs.

1154527.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Non-linéaire, l’histoire d’amour devient (peut-être un peu forcée) celle de tout un chacun (chaque spectateur pourra se reconnaître dans une des scènes – jeunes et plus âgés –  déceptions, ruptures, réconciliations, regrets, mensonges ou cachotteries…. Comme dans le début de leur relation… « tu as couché avec bcp de filles ? » demande-telle, et nous assistons à une ritournelle d’images flash des « aventures » (forcement pas « importantes ») jusqu’à l’image d’une belle rousse, qui fera souvent son apparition de manière fugace….., et dont Il taira l’existence, elle aura compté bcp plus pour lui et il n’en parle pas….

2420412.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

J’ai parfois pensé à Terence Malick et son « Tree of Life » dans cet agencement des images et moments, avec un côté cependant plus « accessible » sensuel (dû certainement aussi aux acteurs (Luca Marinelli & Linda Caridi – sublime)

Fluidité du temps (le présent devient la plateforme de laquelle ils se plongent dans des souvenirs parcellaires et différents des « mêmes » moments, vécus différemment) : la mémoire peut nous jouer des tours – et peut nous influer….(même créer des souvenirs « fantômes »).

Le spectateur est peut-être perdu les premières 5 minutes avant de plonger….

3690607.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Moi j’y étais à fond, même si rétrospectivement je me dis que ce flux de souvenirs peut avoir pour d’autres spectateurs un côté vaine/vide – cette histoire de boy-meets-girl racontée mille fois n’apporte pas de nouveau – sauf peut-être cette approche de « nostalgie immédiate » (ou « nostalgie au présent ») (un instant est passé et devient pour chacun source de nostalgie…) dont parle  V. Mieli dans un entretien avec Telerama  :

…..Etre spectateur ou lecteur, regarder des films ou des tableaux, au-delà de nous émouvoir, nous distraire ou nous amuser, nous apprend à mieux regarder le présent. Avec un émerveillement que souvent seul le passage du temps nous permet de ressentir. Toutefois, la nostalgie peut aussi être une geôlière : c’est ce qui arrive au personnage masculin de mon film avant de rencontrer l’amour. Etre trop immergé dans un monde intérieur est souvent une source de souffrance. Ce qu’on appelle le passé, qui n’est qu’un monde mental, constitué d’images sélectionnées parmi les souvenirs et reconstruit, peut certainement nous conditionner de façon négative. Ce n’est pas surprenant que ce qui est à la base de la création, à savoir l’invention d’un monde imaginaire en partant d’expériences personnelles, soit aussi source de souffrance. …….

Le montage de votre film est très complexecomment avez-vous procédé ?
En un sens, tout était construit dès le scénario (il était par exemple écrit : « il la voit : l’image passe de froide à chaude » Ou « pendant une demi-seconde, des cheveux roux, et le son des cigales », etc.). Il aurait été impossible d’improviser une construction de ce genre tout en gardant une cohérence dans l’histoire et avec les personnages. Comme de construire une centrale nucléaire en essayant les morceaux un par un…

En même temps, avec le même scénario, et avec les même rushs, on aurait pu faire un film très différent. Un long, complexe et fascinant travail de sélection a été nécessaire (cinq fois plus long que pour mon film précèdent !) pour que chaque instant soit juste et compréhensible. On a travaillé quelques fois image par image. Plus jamais ça !

2434474.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le film est loin d’être pragmatique, ancré dans le réel, pas une étude psychologique non plus – c’est un flot « sensoriel » ou quand l’Homme regarde la femme à ses côtés voit d’un coup se superposer les images d’autres femmes, un geste rappellera un autre… on se raconte (presque) tout, et une image, une mini-séquence  offre au spectateur le « non-dit »…. sur 1h40 il y a peut-être « seulement » 45 minutes de dialogues… et j’aime bien qu’un réalisateur me permet de me faire mon propre film, mes propres projections…. et être (parfois) ému (mais je le suis facilement)…. et se laisser porter par une sensualité de l’image, regards, gestes, corps, paysages….

Et voilou, ici c’est réussi (pour moi !). On était 5 (!) dans la salle, et A. a été souvent perdue, n’a pas réussi à entrer dans ce film « vaine mais beau »)

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Il & Elle – Ricordi

  1. Je ne crois pas que j’irai le voir, mais j’aime comme tu en parles, tout en parlant de toi. Bises !

    Aimé par 1 personne

  2. Philisine Cave dit :

    Pas super tentée ou alors en redif à la télé. Mais tu le défends très bien.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s