Dubrovnik – juin 2019

Pentecôte à Dubrovnik (Croatie). Faisant fi aux questions de bilan carbone et profitant d’un prix bas du vol Lyon-Dubrovnik (c’est enrageant de voir que ce vol coûtait un tiers du prix Grenoble-Düsseldorf en train !!). Ce qui n’était pas prévu c’était qu’il y avait une chaleur torride (pendant qu’à  Grenoble le temps était maussade et gris et…)

Dubrovnik 16e

Dubrovnik – anciennement (jusqu’en 1918) dénommée Ragusa – est une ville fondée au VIIe siècle, devint concurrente de Venise et passe sous domination byzantine, puis venitienne, puis turque (ottomane) avant d’intégrer l’Empire Austro-Hongrois.

Beaucoup plus proche de nous, certains se rappelleront encore : le siège de Dubrovnik (l’armée populaire yougoslave fait le siège de 1991 à 1992 – deux tiers de la ville étaient détruits !!) dont on voit encore des traces. Ville musée aujourd’hui (inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco) qui attire des hordes de touristes comme moi… et pour les fans de séries : elle est décor de la série Game of Thrones (des visites guidées spécifiques GoT sont organisé à la pelle).

DSC_0182

J’ai passé donc quatre jours dans cette ville (et ses environs). Séjour dans les Apartments Kiki  (pdj à faire soi-même – mais supermarché à 3 minutes – confort simple (un très bel apart avec ameublement moderne est en train d’être achevé !) – mais surtout à 7 minutes à pied de la vieille ville (et des restaurants) et de 5 pour une plage (vide le matin – 8h – mais pleine la journée…- quel plaisir de nager entre 7h30 et 8h!!!!)

 

 

On voit par ailleurs les escaliers à droite de l’image à droite :….Dubrovnik n’est pas faite pour les chaises-roulantes ni pour des personnes à mobilité réduite…

Ainsi il y a de nombreuses ruelles qui descendent

 

vers la « colonne vertébrale » de la ville entourée de remparts, à savoir le Stradun (292 m de long)

Touristes à Dubrovnik 3

 

Située près de l’entrée de la vieille ville, non loin de la place Sponza, et au bout du Stradun, la grande fontaine d’Onofrio (ou arrivait l’eau fraîche pour la ville dès le 14e siècle – par un aqueduc de 14 km) ou le monde grouille et se désaltère…

 

 

Qu’est-ce qu’on fait à Dubrovnik ? On marche, on marche, on s’arrête boire un coup (vu la chaleur c’était surtout de l’eau minérale en journée !) et on ne s’en lasse pas….

Un tour sur les remparts (compter environ 2 petites heures sans arrêt dans un débit de boisson (il y en a 4 si j’ai bien compté) – une chose est sur vous n’y êtes pas seuls ! Et les perspectives changeants tout le temps on (re-)découvre toujours une autre vue… notamment sur les toits…

Pour échapper aux foules (1 journée et demie plus les soirées suffisent amplement pour se faire une idée de cette ville.

3 « excursions » :

a) une belle « promenade » à pied de Dubrovnik à la « banlieue » en passant par Lapad et profitant d’un sentier aménagé très agréable à Babin Kuk ou il y a à la pointe de cette péninsule un très grand complexe avec des hôtels et appartements … assez impressionnant (mais pas à mon goût) …. retour en bus (N° 6)

 

b)  Cavtat – un petit village balnéaire à 18km de Dubrovnik (sur la route vers l’aéroport) -. Bus (N° 16) – 30 minutes… et t’es dans un autre petit monde, CALME !, avec un petit port et deux sentiers côtiers ombragés…..

 

retour par le bateau….!!

 

c) le dernier jour avant de prendre l’avion de retour visite (quand-même) de l’île de Lokrum en face de Dubrovnik (c’est ce caillou vert – 10 minutes en bateau).

DSC_0362

Je craignais au vu des ombreux départs de bateau par plusieurs compagnies que l’île serait « overcrowded », meuh non, rien de ça…. (elle est longue de 2 km, 500 m de large et 90m haute…. plusieurs sentiers sous les pins (malheureusement pas mal de travaux pour équiper l’île en canalisations et coupes-feu)…les vestiges d’une abbaye (11e et 12e), la résidence d’été de Maximilien de Habsbourg (19e) et les restes du fort royal au point culminant (construits par les Français en 1806).

A côté d’un petit « Musée » de Games of Throne, le principal attrait semble être une petite mare qui s’apelle La mer Morte (eau salée qui vient par des grottes de la mer…)

Personnellement je retiens surtout la baignade  près du port (pas de plage, mais des rochers, toutefois ici avec le plaisir de trouver des échelles qui permettent de descendre directement dans l’eau (ET au moins là une douche gratis (!) – [ok le prix du bateau était de 150 kn…incluant le « droit d’entré dans le Reservat Lokrum] – et la visite de paons sur la « plage »…

 

Last but not least qqs infos restauration : Parti avec le guide du Petit Futé (2018/2019) et ayant fait qqs recherches sur internet avant –

le https://www.restaurantkopun.com/  s’est révélé sympa et de bon allant avec une belle vue sur l’église St. Ignace…

DSC_0322

le https://zuzori.com/  était particulièrement fin et recherché – une très bonne adresse (dans une ruelle parallèle au Stradun).

Les prix sont « parisiens » dans ces deux (mais pas aussi cher que le Stara Loza (avec son Rooftop-Restaurant (qqs tables seulement) ou encore le 360  (le seul avec 1 étoile du Michelin en Croatie) 

Les deux autres dîners étaient seulement « alimentaires » et dans des restaurants plus proche de la cuisine touriste….

 

 

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Photo, photographies, Voyages, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Dubrovnik – juin 2019

  1. princecranoir dit :

    Sublime reportage. Mes yeux plongent dans le bleu des criques, ma peau cuit à l’évocation des terrasses ensoleillées.
    Combien pour le survol en dragon ? 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Matatoune dit :

    Ville fascinante au passé encore très présent : de la rivale de Venise dans les temps plus ancien où elle se nommait Raguse à cette ville assiégée pendant presque un an lors de la guerre de 1991, Dubrovnik est une ville fortifiée tournée vers la Méditerranée aux charme fou! Merci pour avoir réveillé des souvenirs si chouettes!

    Aimé par 2 personnes

    • lorenztradfin dit :

      « charme » voilà le mot qui s’impose – une fois les car de touristes (ou les groupes de croisières) disparus…. Quant à la présence du passé proche – je sens/sentais davantage ce « parfum douloureux » à Berlin ….

      J'aime

  3. Dracaryyyyyys!! (Ref GOT) Magnifiques photos qui donnent envie de (re)partir en vacances!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s