Couleurs de mars à Paris

Petit séjour à Paris – comme d’habitude un mélange de rdv pro’, musée-expo’ et famille (enfants & petits-enfants)

DSC_0212

Franz Marc & August Macke à l’Orangerie

Exposition jusqu’au 17 juin 2019 autour de deux grands de l’expressionnisme allemand (et du mouvement « Der Blaue Reiter » (Le cavalier bleu). C’est une petite exposition qui montre l’évolution différente des deux peintres (morts assez jeunes pendant la 1ere guerre mondiale) de leur fascination pour les paysages et la nature (inspirés par Cézanne, Gauguin et les fauves)  en passant par Kandinsky (et son « Almanach du Blaue Reiter »). L’un (F. Marc allant davantage vers l’abstraction – inspiré par Delaunay et les futuristes italiens) tandis que Macke préférera le rapport entre l’homme et la nature (il a par ailleurs accompagné Klee lors de son (fameux) voyage en Tunisie.

DSC_0201

Nue  sur fond rose

DSC_0200

 

DSC_0205

Delaunay – Tour Eiffel

4-Portrait-with-Apples-Wife-of-the-Artist-August-Macke

Portrait de la femme de A.M. aux pommes

 

DSC_0210

Avant de sortir – encore un petit tour dans la collection permanente ou j’ai donne mon bonjour à Picasso qui répond si bien à Rodin (voir 1ere photo)

DSC_0211

La collection Courtauld

« Le parti de l’impressionnisme » à la Fondation Vuitton

La dernière fois que les tableaux de cette exposition ont été visibles sur le sol français c’était en 1955 (à l’Orangerie)….. regard visionnaire d’un collectionneur. Réunis 110 tableaux « iconiques » (et reproduits parfois jusqu’à la nausée)

La collection que nous pouvons admirer – disons plutôt – visionner, puisque le regard est souvent obstrué par des épaules, des têtes plus grand que toi/moi, de smartphones….. (ou comme dans mon cas d’un appareil photo).

Un peu de Manet, Monet, un peu plus de Seurat, qqs Cézanne, van Gogh, Gauguin, Degas, Renoir (et là pas les portraits poupins toujours visibles à l’Orangerie, mais plutôt ente autres un très beau « Printemps, Chatou » (vers 1873) un tableau qui a agi sur moi comme l’avait/ aurait souhaité Courtauld : « que chacun de nous puisse transmuer (transmute) Cézanne/Renoir/Manet en la poésie de sa vie intime… »  – sachant que de toute façon pour la constitution de sa collection (en 6 ans à peine : 1923-1929…) il s’est laissé guider par sa sensibilité …. Il fallait « de la tension, l’émotion, la paix, la grâce, la hauteur et le savoir-faire » (comme il l’écrit dans un essai « Origins of Beauty »).

Et il y avait qqs œuvres qui ont, malgré les masses et murmures dans ces grandes salles d’exposition, fait vibrer des cordes émotionnelles….

Mon « premier Renoir que j’aime » : (« Le Printemps, Chatou »)

DSC_0282

DSC_0281

Le fusain/pastel de Degas « Après le bain, femme se séchant »,

DSC_0276

Ou son « Femme à la fenêtre » (de 1870) !

DSC_0275

« Antibes » de C. Monet

ou « même » sa « Vase de fleurs » (ici juste un détail)

DSC_0272

Le visage de la femme dans « La loge » (encore un Renoir  qui pourrait me réconcilier avec l’oeuvre de ce peintre)

La structure et les couleurs du tableau « Le Lac d’Annecy » (Cézanne – 1896),

le regard de la femme de « Nevermore » (Gauguin) ou aussi

Les fleurs des pêchers de van Gogh – presque pointilliste, pourtant réalisée la même année que les champs de blé , avec cyprès (1889)

Le magnifique dessin de « Femme Nue » de Seurat….

Un autre nu impressionnant de Modigliani

DSC_0299

Presque 100 ans après la constitution de cette collection, elle reste magnétique et je suis gré à ce philanthrope  (et à sa femme sans qui – comme souvent dans les couples – a été un moteur fondamental).

Encore une flânerie dans les salles des nouvelles collections…. Notamment qqs grands format de Joan Mitchell et notamment de Mark Bradford (avec sa « Constitution IV » – triturage des mots de la constitution américaine)

Ainsi que dans une autre salle – Alex Katz et qqs gris de Gerhard Richter

Au soir restaurant dans le 18e organisé par nos enfants – près de la place Clichy

https://restaurantfranquette.fr/fr  – très agréable, bons produits – accueil sympathique (bons vins bio !)

 

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Art et peinture, photographies, Voyages, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Couleurs de mars à Paris

  1. CultURIEUSE dit :

    Pas Renoir non plus, mais ce paysage est envoûtant. Et quel Seurat sublime, Merci pour ce survol!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s