Woman at war

4169390.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le film « feel-good » islandais de Benedikt Elingson qui réchauffe les cœurs dans les salles de ciné surclimatisées.

Je cite Cahiers du Cinéma (n° 746) : …ce film est « successivement  – et parfois en même temps – un thriller d’action, un mélo larmoyant, un apologue environnemental, un film de traque, une comédie de la gémellité et un manuel d’agit-prop... »

Et T. Méranger des CdC n’a pas tort, on en a pour son argent dans ce film qui a de plus la bonne idée de nous emmener dans des paysages splendides (quand est-ce que j’y vais?).

3017071.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Halla, une femme d’une bonne quarantaine (Halldora Geirhardsdottir crève l’écran), vivant seule, chef de chœur et en instance d’adoption d’une fille ukrainienne, sabote en bonne activiste écolo solo avec son arc, ses flèches et un culot monstre et un peu plus tard avec un paquet de semtex….des installations électriques en Island afin de pénaliser l’industrie de l’aluminium (et notamment prévenir l’investissement d’une société chinoise (polluante) sur les terres islandaises… Autour de cette femme (lumineuse) gravitent encore une sœur jumelle et un « cousin présumé » (on reconnait les situations un peu drôlement absurdes et excentriques d’autres films de ces contrées (par ailleurs pour moi un léger parfum du film de Solveig Anspach (« Effet aquatique« ) 2 ans déjà…)

3045197.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Un film qui lutte sur plusieurs fronts (adoption par des femmes seules, lutte d’une écologiste contre l’exploitation des ressources naturelles – ce qui nous permet de réfléchir sur les moyens dont nous disposons pour « lutter » et/ou améliorer la vie (vaut-il mieux être activiste ou yogi qui commence l’amélioration par soi…?) , de plus, il met – une sorte de « running-gag » les doigts sur le délit de faciès…), …

2875889.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est livré dans un bel emballage (belle photo, lisse… – il y’en a qui disent « on dirait un tract de luxe pour public conquis d’avance » ) mais offre de dizaines de portes-d’entrées pour des micro-fictions et grandes soirées débats… ce qui est suffisamment rare pour ne pas être souligné.

S’ajoute à cela une belle bande originale* – elle nous est livré en « 3-D », puisqu’elle est « visible » comme parfois chez Kustorica …. – les aventures de Halla sont accompagnées par un trio de musiciens et/ou un trio de chanteuses ukrainiennes (qui apparaissent toujours comme par enchantement – et ne sont visibles qu’au spectateurs (et un peu pas Halla?) … ce qui crée une sorte de distanciation (ce qui peut pour certains être légèrement déstabilisant (il faut se laisser aller) et cette musique est un formidable soubassement pour un beau petit film qui vient du froid mais nous réchauffe.

2889952.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Autour de la B.O. (https://www.cinezik.org/critiques/affcritique.php?titre=woman-at-war) :

La musique était présente dès la première vision qui m’a conduit au film. Tandis que je rêvassais laissant mon esprit vagabonder et inventer les images de mon prochain film, j’ai vu une femme qui descendait une rue déserte en courant. Il pleuvait, elle se dirigeait droit vers moi et s’est arrêtée, ruisselante tout près. En regardant plus attentivement, j’ai vu qu’elle était suivie par un groupe de trois musiciens qui jouait juste derrière elle. Ils jouaient pour elle, seulement, pas du tout pour moi. J’ai tendu l’oreille, jusqu’à pouvoir entendre ce qu’ils jouaient, c’était la bande son de la vie de cette femme.

Nous avons commencé à travailler sur la musique très tôt, nous devions trouver précisément ce que représenterait le groupe de musiciens dans le film. Tandis que nous suivions cette voie, cette autre musique revenait sans cesse, insistante.
C’est devenu les trois voix de femmes ukrainiennes qui constituent le chœur d’Halla. Avec la musique, je voulais comme nous le disons en Islande, « garder la ceinture et les bretelles » pour être certain d’être flexible et ne pas me retrouver bloqué au moment du montage. À cette fin, nous avons fait des enregistrements de tous les morceaux puis nous avons fait des essais de prise de vue pour toutes les séquence avec les musiciens et les chanteurs. Notre but était de faire le plus possible d’enregistrements en direct lors des prises de vue. C’était un défi pour tous, pas seulement les musiciens mais aussi le chef décorateur, le directeur de la photographie et tous les techniciens son. Nous nous sommes assurés d’avoir le plus d’éléments possibles : les enregistrements studio, les enregistrements faits lors des prises de vue sur le tournage, et aussi d’autres enregistrements hors prises de vue, et nous avons finalement travaillé avec tout ce matériau. Davíð Þór Jónsson, le compositeur de la musique du film, avait collaboré avec moi principalement au théâtre, et avait composé la musique de DES CHEVAUX ET DES HOMMES. Omar et Magnús, deux des membres du groupe de musiciens, sont de vieux amis de Davíð qui ont un groupe de musique avec Óskar, le frère d‘Ómar. Le groupe s’appelle ADHD, et sa musique est complètement différente de celle du groupe du film.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Woman at war

  1. Bon voyage 😀 si tu y vas.

    J'aime

  2. une certaine Silvia dit :

    j’y suis allée il y a quelques années, et je n’oublierai pas ces champs de lave, cette immense lande montagneuse de l’intérieur du pays, ces chutes d’eau en terrasse et en cascade – un spectacle et une « musique » très impressionnantes, ces « orgues » de basalte, ces montagnes vert velours – aaahhh 🙂 un pays fait pour les randonneurs comme toi. Une autre fan d’Islande est Antje B. du rfa, elle a même appris la langue. Vas-y, l’ami !!!

    J'aime

  3. Philisine Cave dit :

    Tu m’as bien motivée à visionner ce film. Bises et merci

    Aimé par 1 personne

  4. sexandmovies dit :

    Bonjour, j’étudie actuellement le public de Woman At War, j’aurais besoin de votre aide en répondant à ce questionnaire : https://goo.gl/forms/D0gN3TP6nE8hQxsx2 merci beaucoup !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s