Eugenia

51kh7i+LeCL._SX195_

Eugenia – Duroy

Lecture loin, loin des livres qui ont fait la renommée de Duroy (l’autobiographe sismographe et auto-fictionnel qui nous sert son histoire familiale, la douleur de l’enfance, le déclassement de sa famille aristo, ses histoires et hésitations d’amours )…. Exit donc le « je » de Duroy himself, là, il re-devient journaliste et fait parler (écrire) Eugenia (Jana), une jeune femme (libre) dans la Roumanie des années trente-quarante (selon ce que j’ai pu rechercher sommairement un personnage inventé), qui tombe amoureuse d’un écrivain juif  Mihail Sebastian qui,  lui, est amoureux d’une actrice (Leny Caler).

« ….je rêvais de lui, qui rêvait de Leny, qui rêvait d’un homme capable d’épuiser son insatiable désir de séduction…. »  (p. 160)

Mihail_Sebastian et l’actrice Leny Caler

Image associée      Image associée

Elle sera la spectatrice d’une époque barbare et gangrenée et nous « met en garde contre le retour des heures les plus sombres de l’Histoire » (4e de couv’). – Et comment ne pas penser aux Hutus/Tutsis, OuÏghours et autres Rohingyas, les « juifs » d’aujourd’hui….

Pour moi ce roman s’apparente davantage d’un livre historique (et philosophique). Duroy fait revivre tout un pan de l’Histoire et des personnages dont nos livres d’Histoire (frç et allemand) parlent finalement peu.

Eugenia écrit en 1945, après la mort « accidentelle » (?) de Mihail Sebastian, pour ressusciter les années auprès de Mihail et le drôle de couple à trois qu’ont formé Eugenia, Mihail et Leny…. Le livre retrace une dizaine d’années et surtout la période de la 2e guerre mondiale ainsi que (sorte de noyau) le Pogrom de Jassy/Jasi (dont personnellement je ne savais rien et qui vous laisse la gorge sèche d’effroi).

69a8f6de439def0ad8dc80c21c480a0c

juifs morts dans des wagons de bestiaux

Holocaust in Rumänien/

arrestation de juifs à Jassy

Eugenia (et ses parents + frères) sont (probablement) les seuls personnages fictifs (permettant à Duroy de décrire l’antisémitisme latent en Roumanie – qui éclatera ensuite après une montée larvée dans le(s) pogroms de Bucarest et de Jassy… ). Eugenia est en rupture avec sa famille (un des frères est membre de la Garde de fer.  Le lecteur croisera les Mircea Eliade, Horia Sima,  Ion Antonescu et surtout, en « alter ego » (mais du côté des nazi) de Eugenia (elle sera un temps journaliste et résistante), Curzio Malaparte (fasciant personnage, une sorte de L.F.Céline -et dont le roman « Kaputt » est abandonnement cité).

C’est d’ailleurs ce qui est le plus étonnant (déroutant) dans ce roman, d’une précision historique averée : il est parsemé de citations (parfois mis en exergue) parfois « caché » dans la bouche des protagonistes (ou d’Eugenia)…. Parfois j’ai eu l’impression que Duroy avait 50 tonnes de documents à disposition (c’est vrai que M. Sebastian,  Mircea et Malaparte ont laissé bcp d’écrits – notamment des journaux ….) et essayait d’insérer dans sa trame romanesque, comme dans un puzzle, ses trouvailles, ce qui fait que le tout me parait « un peu fabriqué ».

Ce qui n’enlève cependant rien à l’émotion qui vous étreint à la lecture de Jassy en proie  à une violence inouïe (et surtout ensuite au constat que ces événements devaient être effacés le plus vite possible (des mémoires)…)

Bizarrement je n’ai pas vraiment cru à l’histoire d’amour d’Eugenia et Mihail. Cependant j’étais plus « ouvert » aux réflexions sur le journalisme, sur les questionnements d’éthique (comment alerter à contre-courant d’atrocités ? l’objectivité dans tout ça ? la vie d’un dignitaire nazi tué par la résistance vaut-elle plus/moins que cent juifs tués en représailles…), l’utilisation des « fake news » d’avant-garde…

Un livre ambitieux, riche mais qui ne m’a pas vraiment convaincu ou emporté autant que je l’esperais.

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s