EVA

Une nouvelle séance sous le signe de mon « soutien au cinéma français »….

« EVA » n’est pas l’acronyme de Economic Value Added ni l’Ethylène-acétate de vinyle mais plutôt une femme qui va s’avérer toxique pour un homme qui (se) ment.

C’est donc « aussi » le titre du dernier né de Benoît Jacquot, montré au festival de Berlin (et considéré là-bas comme un piètre représentant de la production cinématographique française, malgré la présence de Isabelle Huppert et Gaspard Ulliel) – faut dire que ce dernier est magnétique – par ailleurs, on le verra bientôt dans « 9 doigts » de FJ Ossang)

Eva : Affiche

A la sortie du cinéma 4 d’jeunes  devant moi :….. « c’est nul », « ça n’a pas de fin » … )

En effet, il y a quoi d’être « perturbé » par ce film qui manque : a) de resserrement b) de sensualité (crédible) ou de davantage de « subversité » (qui est sous-jacente ou perceptible dans le script et qu’un Brian de Palma ou un Claude Chabrol auraient fait sortir …c) d’un vrai point de vue….

Eva : Photo Isabelle Huppert

Bertrand Valade (Gaspard Ulliel) est le gigolo-accompagnateur d’un écrivain « has been » dont il va à la mort (grotesque) de celui-ci voler un manuscrit (d’une pièce de théâtre : « Mot de passes » – qui aura un succès fou du public et lui procurera l’admiration de sa copine et bientôt fiancée friquée (Julia Roy – pâle et peu crédible en femme amoureuse et « aveugle »). Richard Berry – son agent (plutôt bien) – le harcèle et demande d’écrire rapidement une nouvelle pièce….. (et il lui avance pas mal d’argent). Toutefois, Bertrand n’a pas de talent face à la page blanche et va essayer transcrire des scènes vécues dans le contexte de rencontres avec une « poule » de luxe Eva (Isabelle Huppert). L’attirance qu’il éprouve(ra) pour elle (et qu’il espère par ailleurs réveiller en elle). C’est dans cette tension d’attirance-répulsion qu’il souhaite puiser matière d’une nouvelle pièce, dont il veut « même » fixer la trame…. : « ….je suis attiré par cette « cougar tarifée », elle n’en a cure, mais je vais faire en sorte à ce qu’elle me tombera dans les bras » …. Que nenni ….!

Je viens de lire que le roman servant de base à cette adaptation est de James Hadley Chase un auteur britannique qui a écrit des livres à l’américaine (dictionnaire d’argot sous le bras) avec de solides scénarios….dont le point commun est souvent un homme (pauvre, désargenté qui essaie de sortir de la misère – à l’aide de braquage, vols, fraudes…. qui ne réussissent pas toujours …). S’y rajoute a toujours une femme fatale (intelligente, perverses….)…. qui causera sa perte…

Eva : Photo Gaspard Ulliel, Isabelle Huppert

Ce scénario a déjà servi dans le passé (J. Losey avec Jeanne Moreau dans le rôle de la femme – aussi brûlante (et sexy) que Isabelle Huppert la joue froide, avec un dédain (pervers?) de glaçon … incroyable ce qu’elle arrive à exprimer par un seul mouvement de lèvres….

Eva : Photo Gaspard Ulliel, Isabelle Huppert

Malheureusement cela s’étire (il est trop long le film), on voit beaucoup de trains passer (entre Paris et Annecy – pub pour l’hôtel Impérial et le Lyra)

Résultat de recherche d'images pour "annecy + Impérial"

et sans les deux acteurs (trois si on y ajoute Berry) vraiment agréables à regarder (et entendre – j’aime la voix de Gaspard U.) ce serait un exercice intellectuel plus que « nul »….

PS

Egalement vu « Black Panther » le grand succès du box-office (même en France) – dans le sillage des mises en images des comics de Marvel….

Je n’ai pas du tout aimé ce film : emprunts à la pelle de chez Star Wars, Le roi Lion, Thor ….., incrustations pauvres (ça ne marche pas toujours le montage à écran vert….!) , l’histoire est d’une simplicité biblique et à dormir debout – et pourtant certaines idées auraient pu fournir l’occasion de réfléchir sur la colonisation, le devoir des pays avancés par rapport aux pays en voie de développement …. quelques scènes « comiques »… une poursuite de voiture plutôt réussie et surprenante….

Black Panther : Affiche

mais je suis resté entièrement dehors….

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s