Molly & Mildred

Coup de projecteur sur deux films américains vus ces derniers jours (avant d’aller voir certainement « La douleur » ).

« 3 Billboards – les panneaux de la vengeance » de Martin McDonagh et « Mollys Game »/ « Le grand jeu »  d’Aaron Sorkin

Cette première réalisation du scénariste (Des hommes d’honneur, Le Président et Miss Wade, The Social Network, A la maison-blanche (TV), The Newsroom (TV) /auteur (de pièces de théâtre) qu’on dit aussi « overachiever » (qqn qui veut constamment se dépasser) ne vit (à mes yeux pas très objectifs) que grâce à Jessica Chastain de presque tous les plans et qui peut ici jouer un peu comme elle l’a fait dans « Mrs Sloane » (vu récemment à la TV) : personnalité glaçante/glaciale de winner, sex-appeal (pour appâter) dans des robes pas toujours (pour moi) du meilleur goût, une intelligence au-dessus du lot …..

4524560.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le « scenario de départ » est du réel en béton : Surnommée la « Princesse du poker », Molly Bloom vient du Colorado (père psychologue, mère prof de ski). Molly fera du ski de bosse,  intègre l’équipe nationale américaine, mais fera un accident terrible. Out le ski ! Elle change de braquet, devient assistante d’un agent immobilier (qui organise des parties de poker privées). Molly va se décider un jour, lasse de son traitement et appatée par le gain potentiel, à concurrencer son patron, et les jeux clandestins qu’elle lancera seront bientôt réputés en Californie (= Hollywood).  (Tobey Maguire, Leonardo di Caprio, Matt Damon et autres Ben Affleck joueront lors des soirées /nuits organisés par elle (ou elle touche chaque fois sa part).

4482372.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

En passant à la côte Est (NY) elle va s’approcher un peu trop de figures du crime organisé – dont les figures sont dans le viseur du FBI qui fera un jour une descente chez elle et l’arrêtera…. au lieu de trahir les joueurs, Molly gardera le silence – vive le code éthique – et s’en sortira à peine « effleurée » grâce à un avocat brillant…

C’est raconté – le livre que la vraie Molly a tiré de ses aventures offre assez de matière – avec du punch, au début même avec un côté scorsesien (« Casino »), ça devient lourd-dingue quand le trauma d’enfance de Molly sera résolu en deux minutes grâce à son père….) mais reste (malgré une certaine longueur – 2h20 quand-même ) plaisant (notamment si on aime Jessica Chastain, ce qui est mon cas.

4605772.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le film de Martin McDonagh (« Bons baisers de Bruges ») :

« 3 Billboards – les panneaux de la vengeance »

joue sur un tout autre tableau, avec une écriture (et mise en scène) autrement plus ciselée.

3269840.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Synopsis (Télérama)

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville.

Description de l’Amérique profonde et d’une vie « violente » – en effet trois quatre fois il y a de petites explosions (d’actes) de violence, mais l’impossibilité des personnages de communiquer (normalement) est comme un fil rouge dans ce film avec la multitude de « fuck » à l’appui.

3047149.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Doigt d’honneur que sont les trois panneaux d’affiche que Mildred loue – et par lesquels elle devient ainsi

359049.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

une sorte de deus ex machinae.… divisant la population de la bourgade…

Tous les personnages, même les plus secondaires sont bien dessinés,  Martin McDonagh leur donne vie – et ce qui est scénaristiquement bien fait : chacun prend pour son grade, chacun est bon – et mauvais…. (ou a ses raisons, distillées par ailleurs de manière plutôt subtile)…On s’ écharpe sans arrêt, les « fuck » partout, et parfois un sentiment de malaise qui pointe son nez…. (ainsi le rdv du « nain » – Peter Dinklage, vu dans « Games of Throne » – avec Mildred devient une sorte de « massacre » (psy) aussi bien pour le nain, pour Mildred – qui entendra ses 4 vérités à ce moment-là – que pour son ex-mari présent dans le même restaurant avec sa cruche de maîtresse de 19 ans….

0094314.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est parfois jouissif de rire jaune et noir – mais certainement pas pour tout le monde (toutefois, on y était à 6 – et avons tous aimé) – il faut se laisser aller, se laisser « manipuler » par Martin McDonagh qui nous fait – comme sur les balançoires qui jalonnent le film – ballotter entre sympathie et malaise …

3087774.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ainsi la scène (glaçante) de Sam Rockwell qui joue dans ce film le policier, pas fut-fut, de 30 ans habitant encore chez sa mère (homosexuel refoulé ?)  qui va (dans un beau plan-séquence tendu)  entrer dans le bureau de l’agence qui a loué les panneaux pour tabasser et jeter par la fenêtre le patron de l’agence – et cela sur un air de musique toutdoux … (on ne sait sur quel pied danser)… ainsi aussi la lecture (en voix off des lettres du chief de la police (joué par Woody Harrelson) qui fournissent un contrepoint au personnage …. et surtout Frances McDormand – impériale et presque sans sourire (peut-être 2 fois ..?.).

A la sortie bcp pensaient aux Frères Cohen – mais je les trouve plus déjantés encore et poussant davantage du côté de la violence …. Le film est truffé de repartis qui pourraient devenir des classiques… jouissif si on aime ce genre de films autour des rednecks…. POur moi à voir !

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Molly & Mildred

  1. Ce deuxième film à coup sûr est pour moi ! Le premier peut-être !

    Aimé par 1 personne

  2. princecranoir dit :

    Vu « 3 billboards », bon film en effet. La filiation aux Coen bros me semble plutôt suspecte effectivement. Je me suis dit qu’il y avait peut-être un côté altmanien derrière tout ça. Mais peut-être me trompè-je.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s