Vases sacrés – calices ambulants

« … il a même des romans. J’ai lu un Raymond Chandler, et j’en suis maintenant à la moitié des Temps difficiles, de Charles Dickens. Je lis vite, avec voracité, presque en diagonale, pour essayer de m’en fourrer autant que je peux dans la tête  avant la prochaine longue famine. S’il s’agissait de manger, ce serait la gloutonnerie de l’affamé, et s’il s’agissait de sexualité, ce serait une brève et furtive étreinte, debout quelque part dans une ruelle. » (p. 309)

Fidèle à mon exploration de la diversité littéraire j’ai plongé mon nez, allez mon esprit, dans un classique dystopique de la littérature anglophone dans laquelle les femmes n’ont plus de lire (entre autres) et sont partagées entre celle qui peuvent porter des enfants et les autres.

41ZchINIMxL._SX195_

(« The Handmaid’s Tale »  – très bien traduit par Sylviane Rué)

Présentation de l’Éditeur (en poche 522 pages) – 4e de couv’ :

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps ou les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. Paru pour la première fois en 1985, La Servante écarlate s’est vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman, qui n’est pas sans évoquer le 1984 de George Orwell, décrit un quotidien glaçant qui n’a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés. .

C’est vrai – on en sort secoué de ce livre implacable.

Birth Day

« Il nous est interdit de nous retrouver en tête à tête avec les Commandants. Notre fonction est la reproduction. Nous ne sommes pas des concubines, des geishas ni des courtisanes. Au contraire : tout a été fait pour nous éliminer de ces catégories. Rien en nous ne doit séduire, aucune latitude n’est autorisée pour que fleurissent des désirs secrets. …. Nous sommes des uterus à deux pattes, un point c’est tout : vases sacrés, calices ambulants» (p. 230)

D’une construction implacable – on suit d’abord pas à pas une journée de Defred, la rythme s’accélère un peu… ce n’est que dans le chapitre 28 (!) – p. 285) qu’on apprend comment le monde a pu changer au point que… et on s’étrangle encore mieux….

Les Marthas, Servantes, Commandants,  Epouses, Filles, Gardiens, Tantes… eh oui, cela nous crée un monde et une société qui nous semble proche, comme déjà vu, entendu, mais jusqu’ici évité…. « Je m’étais fixé une règle : je n’inclurais rien que l’humanité n’ait déjà fait ailleurs ou à une autre époque, ou par lequel la technologie n’existerait pas déjà » (M. Atwood dans les « Notes historiques » en fin du livre…) Glaçant ! Comme l’interdiction p.ex. (et ente autres) de l’écriture aux femmes : « Nolite te salopardes exterminorum. Ici, dans ce contexte, ce n’est plus une prière, ni un ordre, mais un triste graffiti, jadis griffonné, puis abandonné. Le stylo ente mes doigts est sensuel, presque vivant. Je sens son pouvoir, le pouvoir des mots qu’il contient. Stylo = Pénis = Envie (du), disait Tante Lydia, citant un autre slogan du Centre, qui nous mettait en garde contre de tels objets. » (p. 313)

876magtv-article2a037ec073f59e55e05ba9a3295e4e41the-handmaid-s-tale-la-servante-ecarlate-laservanteecarlate

La série adaptée de ce chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, diffusée sous le titre original The Handmaid’s Tale, avec Elisabeth Moss dans le rôle principal, a été unanimement saluée par la critique. (l’Editeur).

 

 

 

 

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vases sacrés – calices ambulants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s