Iles Éoliennes (2) – Vulcano

En guise d’introduction – un petit topo sur l’île :

http://www.iles-eoliennes.info/vulcano/

vulcano2

Vulcano [ vul-cà-no ] doit en effet son existence à la fusion de plusieurs volcans dont le plus grand et encore actif est le Volcan de la Fossa. Les autres sont le « Vulcanello » (123 m) au nord ; le « Monte Aria » plus méridional (500 m), complètement inactif, qui forme un vaste haut plateau constitué de lave, de tuf et de dépôts alluviaux holocène et le « Monte Saraceno » (481 m). Le principal volcan, à l’occident, semble s’être formé après l’extinction du volcan méridional ; avec une lave très acide, il a engendré le mont du « Vulcan della Fossa » (ou Grand Cratère ou Cône de Volcan), haut de 386 m, avec des pentes très raides, avec au nord un cratère éteint, dit « Forgia Vecchia » [Forge Vieille].  Au nord-est, on trouve une récente coulée d’obsidienne de 1771, dite « le Pietre Cotte » [ les Pierres Cuites]. Le cratère actif est situé plus au nord. Actuellement l’activité volcanique se traduit par des phénomènes de solfatare et de fréquentes éruptions, généralement explosives. Bien que la dernière éruption se soit produite en 1888 – 1890, le volcan n’a jamais cessé de donner des preuves de son activité et encore aujourd’hui on observe différents phénomènes : fumerolles, des jets de vapeur soit sur la crête, soit en profondeur dans la mer et la présence de boues sulfureuses qui ont des vertus thérapeutiques. Au nord, de nombreuses fumerolles continuent à émettre de l’acide borique, du chlorure d’ammonium, du soufre, à l’origine du développement d’un complexe industriel pour la production de soufre. Avant le développement touristique des années quatre-vingt, l’économie de l’île était essentiellement basée sur l’agriculture. Aujourd’hui, en dehors du tourisme (qui constitue de loin les sources de revenu les plus importantes), l’activité principale consiste dans la culture des vignobles.

DSC_0106

Arrivée à 20h après 11 h de voyage. L’hôtel  http://www.orsamaggiorehotel.com/  vient nous envoyer  – pratique répandue et très agréable sur ces îles – un chauffeur – 5 minutes de trajet (et pas de valises à porter). Bel(le) chambre(studio) auprès de la piscine. Nous allons y rester 2 nuits.

Nous rejoignons rapidement la salle de restaurant. La cuisine de l’hôtel s’avère de très bonne qualité (repas & vins) – ce qui nous incitera aussi le lendemain , après le tour sur l’île, de ne pas changer de lieu pour le dîner. « l nostro chef stuzzicherà il tuo palato quotidianamente, proponendo vari menu in cui il pesce farà da padrone, cucinato e servito con ingredienti sani e genuini, che non troveresti altrove. Presso il nostro ristorante potrai gustare i piatti tipici della cucina Eoliana, arricchiti con gli aromi dei nostri giardini e gustare, a fine pasto, il vino dolce tipico di Salina, la Malvasia. »

Avant le pdj j’ai profité un quart d’heure de la piscine. …le luxe, quoi.

DSC_0060

Nous préparons rapidement nos affaires de marche et partons pour la découverte de l’île, (montée sur le Volcanello) en nous réservant le volcan principal (de la Fossa) pour la fin de l’après-midi (il fait assez lourd et chaud)

DSC_0113   DSC_0093
DSC_0133   DSC_0090

Après notre pérégrination (plages de sable noir, le Volcan omniprésent, la Valle di Mostri….)

DSC_0076

bon déjeuner au restaurant « L’Approdo » http://www.lapprodovulcano.it/– calme et agréable avant qu’un groupe de 50 (?) femmes italiennes gesticulant, jacassant, apporta une touche italiénisante.

DSC_0142

Après le repas, une partie du groupe part en taxi faire un tour de l’île sommaire (deux beaux points de vue – nous aurons le même après l’ascension du volcan). J’ai préféré, avec le reste du groupe, me mettre au bord de la piscine, lire et commencer à me sentir vacanciers et non pas traducteur.

DSC_0141

Vers 17h départ pour une montée du volcan qui de toute façon nous a imposé sa masse toute la journée. Nous sommes tous assez habitué à la marche ce qui faisait qu’au lieu des 1h annoncé nous mettons « seulement » 45 minutes pour atteindre la crête sulfureuse.

DSC_0149   DSC_0152

En effet, elle est impressionnante, avec ses fumerolles, les jeux de jaune et surtout finalement l’odeur (certains diront puanteur) que nous avons déjà expérimenté auprès des piscines/bains de boue (près du porto di levante) que pas mal de gens utilisent pour les vertus (supposées et/ou prouvées).

La vue est formidable – 3 de nous font le tour du cratère (40 minutes environ avec les haltes) – malheureusement le ciel est chargé de plomb, gris et se noie dans la mer qui prend, pour faire unisson, la même couleur. Donc pas d’expérience de contrastes bleu/jaune/fumerolles comme on le voit sur certaines  cartes postales, mais une très très belle entrée en matière volcanique  et dans nos vacances.

Agréable dîner – (et l’Allemagne gagne contre l’Ukraine 2 :0) – avant une 2e nuit + brassées dans la piscine à l’aurore et un départ à 8h30 avec le bus de l’hôtel pour attraper le bateau de 9 :00 pour Stromboli. Bye bye Vulcano !

Davantage d’informations sur ce bon blog (avec de plus des photos nettement meilleures) :

http://volcanspro.azurseisme.com/vulcano-italie/

 

DSC_0198

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Non classé, Randonnés, Voyages, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s