Sans masques et plumes – Livre Inter 2016

Ce dimanche 5 juin a été placé sous le signe du Jury -shadow France-Inter (nous étions 12 à nous réunir en pleine nature dans le village Chasselay

DSC_0005

(et pas dans une salle de réunion de la Radio). Le Vercors au loin…

DSC_0040

(Un peu de soleil (notre cher hôte P. ne s’est pas trompé dans son courriel de confirmation dont je vous mets un bout pour vous dire que nous nous sommes amusés) – je n’ai par contre pas vu de pivoines juste de magnifiques Iris :

Dimanche, déjeuner champêtre sous un soleil resplendissant (il y a des marchands aux bourgs alentours qui ne sont pas des faubourgs) puis, préparation des tablées, chaisées ou coussinades c’est selon,  en attendant les livreurs pour notre masque et plume, la nonchalance étant bien entendu de mise avant la fumée des grillades et autres plops tirebouchonnés.

À bientôt sous la hune de la bourrelière, les rosiers et les pivoines y déplient leurs délicates voilures et nous ramerons les haricots qui sortent leur minois dans le potager.

DSC_0001

Voici la liste des livres en lice pour le Prix Livre Inter 2016 :

Laurence Cossé – La grande arche (Gallimard)

Marie Dorsan – Le présent infini s’arrête (POL)

Jean Echenoz – Envoyée spéciale (Minuit)

Tristan Garcia – 7 (Gallimard)

Philippe Jaenada – La petite femelle (Julliard)

Camille Laurens – Celle que vous croyez (Gallimard)

Eric Laurrent – Un beau début (Minuit)

Simon Liberati – Eva (Stock) 

Edouard Louis – Histoire de la violence (Seuil)

Catherine Poulain – Le grand marin (L’olivier)

Discussions âpres, profondes …dans un cadre en effet bucolique. Nous avons éliminé après un premier tour de piste 5 livres (Echenoz, Laurrent, Liberati, Cosé, Laurens… tant pis pour moi  Echenoz, Liberati et Laurens faisaient parti de mes 5 préférés).

Ensuite c’était ardu, passionnant, éveillant de confronter les avis de tout un chacun, les ressentis, les émotions.

Après presque 3 heures de discussions agrémenté d’un bon barbecue, du vin, une ratatouille, fromage, fraises, mousse au chocolat….le gagnant perceptible dès les « préliminaires » était le livre de

Catherine Poulain « Le grand Marin »

suivi d’assez près de « La petite femelle » et de « Le présent infini »

Une dizaine de km plus loin un groupe d’amis issus d’une « scission » de notre groupe d’origine  jouait également au jury. Ce groupe est plus « sérieux » : il n’accepte (aux délibérations uniquement les personnes qui lisent en effet les 10 ouvrages de la liste, tandis que nous  sommes ouvert à tout un chacun qui lit au moins trois de la liste) leur gagnant:

« La petite femelle » suivi par « Le grand marin » et à ma joie « Eva » (je pensais être le seul d’avoir aimé et voilou dans notre groupe on était 3 sur 12) qui pour moi est méconnu et mésestimé (le désamour porté envers l’auteur y semble jouer bcp.). * voir en bas (le groupe était bcp plus sérieux que nous – nous notions sur une feuille papier) le décomptage des voix.

DSC_0043

 

Je donnerai bcp d’être une petite souris dans la Radio France, les discussions (24 jurés devaient être assez passionnants autour de cette liste qui cette année était un vrai bon crû. On le saura demain, lundi.

PS.: FI dixit : C’est finalement « 7 » de Tristan Garcia qui a décroché le prix au 4e tour de scrutin avec 1 voix de différence contre « Le grand marin » –  (fait rare – ils ont terminé à 22h !! – et pour moi confirmation de la haute qualité des œuvres en lice. (le roman a été bien défendu par quelques’un de notre  groupe mais qui n’ont pas réussi à imposer » leur vue.)

Prix du Livre Inter 2016           Notre jury le 5 juin

1er tour

(nombre de voix : 1 par personne, on vote pour 2 livres)

2 – Laurence Cossé — La grande arche (Gallimard)

3 – Marie Dorsan — Le présent infini s’arrête (POL)

1 – Jean Echenoz — Envoyée spéciale (Minuit)

4 – Tristan Garcia — 7 (Gallimard)

5 – Philippe Jaenada — La petite femelle (Julliard)

3 – Camille Laurens — Celle que vous croyez (Gallimard)

2 – Eric Laurrent — Un beau début (Minuit)

4 – Simon Liberati — Eva (Stock)

3 – Edouard Louis — Histoire de la violence (Seuil)

9 – Catherine Poulain — Le grand marin (L’olivier)

 

2e tour

(nombre de voix variant avec le nombre de livres lus)

 

4 voix – 24 points  Catherine Poulain — Le grand marin

1 voix – 10 points Simon Liberati — Eva

0 voix – 0 points Tristan Garcia — 7

5 voix – 42 points Philippe Jaenada — La petite femelle

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Ce qui n’a rien à voir : Encore un petit coucou à notre prince qui après une semaine chez Opa et Nanni est de nouveau à Paris ! Il me manque déjà (il est un grand lecteur de T’choupi)

DSC_0388

 

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Sans masques et plumes – Livre Inter 2016

  1. CultURIEUSE dit :

    Très sympa votre communauté de lecteurs! Comment les as-tu rencontrés? Adorable petit prince…présente-lui Claude Ponti, les histoires comme ça de Kipling et Pierre Gripari, mon trio gagnant pour les loulous.

    Aimé par 1 personne

    • lorenztradfin dit :

      Ha, tu peux t’imaginer que j’ai plein de livres pour enfants/jeunes à la maison (après deux enfants…nous n’avons rien jeté) …mais pour le moment c’est le T’choupi (et les transports/est malade/à la cantine) qui ont la faveur de Monsieur. Pétronille il a pas voulu….ça s’empoussière encore chez nous…mais attend il aura bientôt 3 ans…. Quant au club de lecture : un hasard… j’ai rencontré un jour lors d’un apéro chez des amis un homme dont la candidature au jury du LI a été refusé (comme c’était mon cas) – et on s’était dit de faire notre propre jury serait bien une idée, non ?! Il connaissait plus de monde que moi (il sait mieux organiser et galvaniser les troupes que moi…): et voilou un essaim de lecteurs s’est crée et cela depuis 5 ou 6 ans, je ne sais même plus maintenant…. Bizzz

      Aimé par 1 personne

      • CultURIEUSE dit :

        Bien sûr! J’ai pensé qu’il avait plus de 4ans, ton petit loup. Il ne faut pas brûler les étapes. Ce sera pour dans quelques années. Quoique je racontais « l’enfant d’éléphant » à mes élèves de 5ans, je l’adooore et eux marchaient à fond. J’ai aussi exploité les albums de Ponti avec eux, mais en une sorte de rallye avec lecture des parents à la maison et retour par l’enfant à ses copains. Et Gripari, c’était plutôt pour mes filles. Biz itou!

        J'aime

  2. Philisine Cave dit :

    Je trouve géniale votre organisation du Inter : franchement cela ne rigole pas !!!! Et c’est extra. Bravo à vous tous. Je note Le grand marin. Bises

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s