Fatima

« Fatima » est un film si délicat qu’il est difficile d’en parler sans l’abîmer. (Le Monde / Thomas Sotinel)

(Enfin) vu dans le cadre du Festival Télérama …

Synopsis :

Fatima vit seule avec ses deux filles : Souad, 15 ans, adolescente en révolte, et Nesrine, 18 ans, qui commence des études de médecine. Fatima maîtrise mal le français et le vit comme une frustration dans ses rapports quotidiens avec ses filles. Toutes deux sont son moteur, sa fierté, son inquiétude aussi. Afin de leur offrir le meilleur avenir possible, Fatima travaille comme femme de ménage avec des horaires décalés. Un jour, elle chute dans un escalier. Elle bénéficie d’un arrêt de travail – et profites de ce temps pour fixer sur papier  (en arabe) ce qu’elle ne peut dire en français à ces filles….

Comme pour le film « Carol » on pourrait dire que le scénario est mince… mais quelle densité et complexité du récit, quelle présence des actrices, quelle générosité dans une narration tout épurée …. le film aurait pu durer trois heures sans qu’on s’ennuie une seconde.

C’est grâce aux ellipses certainement, tous ces événements du quotidien qui pris seuls pourraient paraître anodins mais enfilés bout-à-bout sur le collier de perles cela donne une parure magnifique. Fatima ne parle pas bien le français mais arrive en quelques mots empreints de bon sens à tout exprimer avec une douceur en plus qui est bouleversant – dans un monde hostile (les voisines maghrébines qui médisent, les français(es) de souche qui ont honte de parler à cette mère courage voilée, la DRH de la société de nettoyage……) – par ailleurs elle se met à écrire (en arabe, la langue de son bled) une sorte de journal avec ses rêves, ses pensées, sa vie …..qui est particulièrement touchant.

Ce que je ne savais pas – avant d’avoir vu le film – c’est que Faucon se base sur un récit autobiographique (de Fatima Elayoubi) – Prière à la lune : « J’ai allumé une flamme, j’ai posé mes charges précieuses sur mes épaules et je suis partie. Je ne pouvais plus marcher dans le noir. Je ne veux plus vivre dans la peur et l’humiliation. Dieu m’a donné l’intelligence, la foi. Je suis comme un livre. Toutes les femmes sont des livres dont le titre est le mari. Prenez le temps d’ouvrir les livres. » (4e de couv.) 

51WLizUb2RL._SX354_BO1,204,203,200_

….Education des enfants, culture, vie sociale et professionnelle : Fatima Elayoubi raconte combien les femmes  immigrées sont mises au ban de la société si elles ne maîtrisent pas la langue de leur pays d’adoption. Cela n’est pas sans rappeler l’histoire personnelle de Philippe Faucon, lui qui n’a pu communiquer enfant avec sa grand-mère qui ne maîtrisait que la langue arabe.

http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-collection-temoignages-fatima-de-philippe-faucon-histoire-d-un-hors-champ-201

fatima-film

http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2015/10/03/fatima-grand-film-regarde-france-droit-les-yeux-261480

A la différence de tant de ses confrères, le metteur en scène ne joue jamais la carte de la surenchère et, avec un respect absolu de ses personnages, radiographie les ambiguïtés et douleurs d’êtres de chair et de sang, habitants de France qui parfois, souvent, sont des laissés-pour-compte de la République. Fatima et ses filles, dans le film, refusent d’abdiquer. Et le cinéaste, derrière sa caméra, les imite. Fatima Elayoubi conclut :

« Ce film dresse avec justesse le portrait de milliers et de milliers de Fatima. Des femmes qui, enfin, ont gagné le droit d’être montrées sur un écran de cinéma. Voir le film être si bien accueilli au festival de Cannes et aujourd’hui sortir en salles, cela donne une belle image de ce que j’appellerai la démocratie culturelle.  »

La critique de Critikat est farpaite :

http://www.critikat.com/actualite-cine/critique/fatima.html

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, Livres, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s