Venus vulvievague

Paris : Clients, SFT (AGE) – www.sft.fr , enfants, petits-enfants…. et un peu d’art.

Grande exposition au Musée d’Orsay (plus grand qu’attendu) en 15 salles/salons et 5 grands thèmes : Ambiguïté, Bordels, l’Aristocratie du vice, la Prostitution et l’Imaginaire et finalement la Prostitution et la Modernité.

Splendeurs et misères – images de la prostitution (au 19e siècle)

Avec un tour de piste de peintre tels que Jean Béraud,

Hermann-Paul, Paul Baudry, Louis Anquetin ou Emile Bernard ainsi  que (bien-entendu) Manet (et son Olympia),  Degas (et ses rats de l’Opéra)

prostitution_manet_clesinger-tt-width-653-height-368-bgcolor-FFFFFF

et/ou surtout Toulouse-Lautrec – certainement un tiers des tableaux présentés sont de lui – et dans les dernières salles van Dongen, Kupka et Mossa (que je ne connaissais pas du tout) …..

mossaelle

Conséquence encore des attentats à Paris ? : pas de queue pour entrer dans le Musée, juste des attroupements devant certains tableaux ainsi que dans les deux salons interdits d’accès aux moins de 18 ans…….Ces salons « interdits » ont fait le buzz… La photographie (née en 1839) s’est rapidement emparé de la représentation de scènes de sexe, de pénis en érection, positions « kama-sutra »…. pour satisfaire (tous) les goûts…. la technique stéréoscopique permettant de montrer toutes les pratiques plus ou moins avouables. Drôles de voir aussi des films pornographiques belle-époque (tournés en studio, caméra fixe) qui – les gros plans et les changements de vues en moins – n’avaient rien à envier à l’industrie pornographique d’aujourd’hui….le burlesque et/ou le sordide en prime…. Je ne vous dis pas les commentaires entendus dans la petite salle bondée…. c’était d’un drôle…

http://journaleuse.com/2014/01/12/porno-muet-soeur-vaseline-polissons-galipettes/

J’ai particulièrement aimé les salles sous le titre « ambiguïté » – dans lesquelles on montre bien l’impossibilité de distinguer de jour les « vraies » prostituées des « occasionnelles » (blanchisseuses où serveuses des cafés…, ou même les dames simplement assises dans les café telles que Dégas les a vus : Femme sur une terrasse de café 1877 –  ou plus tard les danseuses de l’Opéra) …. la nuit c’était autre-chose (beaux tableaux avec l’apparition de la fée électrique et la mise en valeur des charmes de ces dames….par une lumière éblouissante)

jardin-public_forain

Quelques meubles d’une chambre, les textes explicatives avec les réactions de la bonne Société face à certaines représentations (p.ex. Paul Baudry » La perle et la vague » dont le modèle est considéré par un critique de « Venus vulvievague dans son triomphe » …. c’est vrai que la virginité apparente et contredit par un regard provocateur).

Perle et la vague - Baudry

Belle visite qui m’a finalement surprise de par la qualité des textes et de la composition de l’exposition – allant un peu plus loin du blockbuster auquel je m’étais préparé – … enfin une expo qui s’enchaîne pour moi formidablement avec le formidable film  « Appolonide » revu il y a quelques semaines (qui jouait certes 50 ans plus tard que la plupart des tableaux, mais -alors)  ….Intéressant aussi les liens souterrains soulignés avec la littérature de Maupassant, Zola et les autres (Mademoiselle Fifi, Nana, La Maison Tellier…).

Au retour passage à la Maison d’Amérique Latine

Expo photos et dessins (http://mal217.org/fr/agenda/depardon-loustal Loustal et Dépardon )

ainsi que la photographe mexicaine Lola Alvarez Bravo (connue notamment pour ces photos de Frieda Kahlo)

http://mal217.org/fr/agenda/lola-alvarez-bravo_1 dont j’ai beaucoup aimé les photos allégoriques

http://www.pasion-mexicana.com/events/exposition-dediee-a-la-photographe-mexicaine-lola-alvarez-bravo/

Exposition dans l’atelier chez Hélène Glowinski https://hglowinski.wordpress.com/portfolio/340/  (j’ai acheté un exemplaire de sa forêt dédoublée & sa mère Agnès Debizet http://www.agnesdebizet.fr/fr/1/portrait-et-atelier-br-nbsp-nbsp-nbsp-nbsp-nbsp-span-style-color-ffffff-nbsp-nbsp-nbsp-nbsp-nbsp-nbsp-nbsp-span-br-div-nbsp-div

Finalement passage (obligé) aussi à la Place de la République (remuant !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Art et peinture, Photo, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Venus vulvievague

  1. CultURIEUSE dit :

    Chaude, cette expo au Musée d’Orsay! je vais tenter d’aller la voir, si la …file n’est pas trop longue.

    Aimé par 1 personne

    • lorenztradfin dit :

      et comme tu vois, pas le même genre que Lyon…. Je n’ai malheureusement pas eu le temps pour voir l’expo photo à l’Orangerie l…(qui a peur des femmes photographes) et ne pense pas retourner à Paris avant février… au plaisir de lire ton ressenti…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s