The brave Cowboy

seuls-sont-les-indomptes

Le roman de de Edward Abbey  de 1956 ( !) a été scénarisé par le grand Dalton Trumbo et mis en péllicule par D. Miller en 1962 (avec Kirk Douglas dans le rôle du « Brave cowboy » – le titre du livre en VO ) – aujourd’hui, càd presque 60 ans plus tard – ce même roman se trouve sur les présentoirs de nos librairies dans une version française de haut vol :  Merci aux traducteurs Laura Derajinski http://www.gallmeister.fr/traducteurs/fiche/9/derajinski-laura et Jacques  Mailhos ).

0923-cover-brave-54fdd26c9b0d2

L’es éditions Gallmeister ont le chic de nous proposer de beaux livres dans lesquels la nature joue (souvent dans la catégorie « nature writing ») un rôle d’importance. Ce roman n’en fait pas exception, mais sera plus proche d’un western de crépuscule.

Edward Abbey dont je ne connaissais que son » Gang de la clef à molette » (Gallmeister a publié encore 4 autres) nous relate ici l’histoire de Jack Burns (un solitaire) et déjà à l’époque du roman un homme « hors du temps ». L’histoire se prêterai formidablement à une « short story » tant est « mince » l’intrigue, mais Abbey en fait un grand chant quasi-épique à la nature et la liberté.

Un homme arrive – sur un cheval – dans les abords d’une ville (signifiant la mutation de la civilisation – les 4-voies, les voitures (menaçants)….. – s’arrête chez la femme d’un ancien ami qui se trouve en prison (objecteur de conscience), y laisse son cheval, se fait emprisonner exprès et propose à son ami de fuir avec lui. Pour maintes raisons, son ami ne veut pas quitter la prison, l’homme fuira seul (un peu déçu, mais pas trop ce qui m’a étonnée), retrouve son cheval, dit ciao à la femme et se cache dans les montagnes  ou il serai bientôt pourchassé par divers corps de police (FBI en plus) – va-t-il s’en sortir ?

Je vous laisse découvrir la fin amère après un long show-down dans les paysages (mythiques – et refuge de la civilisation) du western dans les rochers…..

Je ne me rappelle pas avoir vu le film qui a été tiré du roman, avec Kirk Douglas. En lisant le livre j’ai vu moi Viggo Mortensen dans le rôle de Burns (ou à la limite Matthew McConaughey ou Michael Fassbender …. ) – mais on ne fait plus de film de ce genre aujourd’hui…. La bataille nature & civilisation a été peut-être plus « actuelle » à l’époque de la sortie du livre (du film), la thématique de base m’a finalement peu « touché »…

« Les montagnes dominaient la vallée comme une présence physique, une source et un écran d’influences émotives, de sensations, d’aspirations subtiles et innommables. Nul homme ne pouvait ignorer cette présence – dans une cave à poker, dans la salle de coffres de la First National Bank, dans les bureaux secrets de l’Usine (CIA – nda), dans l’arrière-salle du promoteur en  pleine élaboration d’une escroquerie complexe, au plus chaud d’un coît, l’aura de ces montagnes et de ce ciel imprimait un avatar de leur profonde nature sur l’évolution et le modèle de toute âme. » (p.33)

Par ailleurs dans l’avant-propos à l’édition de 1971 Ed Abbey souligne bien que ce livre « écrit il y a quinze ans de cela !« , à une période  ou « le culte de la nature sauvage était à peine en train d’éclore« , ce livre il aurait pu le « réecrire » mais que cela aurait donné un autre livre, donc il a résisté à la tentation « de reviser presque chaque ligne« ….ce livre « appartient au jeune gars passionné et imbécile qui l’à écrit…. »

Je pense que lors d’une « réecriture » il aurait resserré quelques scènes, mais certainement gardé ce sens du dialogue, de la critique de la société glissée entre les lignes, souligné peut-être encore plus les questions autour de la liberté (de l’individu) – les échanges entre Burns et son ami…) avec une belle maîtrise de la tension et des événements dans la montagne ….

Les 350 pages se lisent (très) rapidement – un vrai souffle (qui m’a donné envie de voir le film avec K. Douglas – par ailleurs un grand ami de lui…)
Seuls sont les indomptés Bande-annonce VO

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour The brave Cowboy

  1. Eh tu m’as devancé ! Dans ma liste ,que je ne vois jamais baisser, vu qu’il se rajoute plus d’un titre par jour…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s