Hacker – le fantôme

colonnes_c_universal_pictures_international_france-783a2

Le bide que « Hacker » le dernier film de Michael Mann (Miami Vice, Révélations, Heat, Collateral, Public Ennemies) du haut de ses 72 ans (!)

377780.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

a fait aux Etats-Unis (« Sniper » – de C. Eastwood sorti le même week-end a drainé une grande partie de son public) se répète ici en Europe (en 2e semaine sur les écrans à Grenoble il est réduit à un écran dans la ville – deux séances – et 8 (!) spectateurs dans la salle (dont moi).

affiche-79-bcae3

Pourtant le film est davantage et mieux qu’un simple thriller.

À Hong Kong, la centrale nucléaire de Chai Wan a été hackée. Un logiciel malveillant, sous la forme d’un outil d’administration à distance ou RAT (Remote Access Tool), a ouvert la porte à un autre malware plus puissant qui a détruit le système de refroidissement de la centrale, provoquant la fissure d’un caisson de confinement et la fusion de son coeur. Aucune tentative d’extorsion de fonds ou de revendication politique n’a été faite. Ce qui a motivé cet acte criminel reste un mystère. Un groupe de hauts gradés de l’APL (Armée populaire de libération chinoise) charge le capitaine Dawai Chen, spécialiste de la défense contre les cyberattaques, de retrouver et de neutraliser l’auteur de ce crime. À Chicago, le Mercantile Trade Exchange (CME) est hacké, provoquant l’inflation soudaine des prix du soja. Carol Barrett, une agente chevronnée du FBI, encourage ses supérieurs à associer leurs efforts à ceux de la Chine. Mais le capitaine Chen est loin de l’idée qu’elle s’en était faite. Formé au MIT, avec une parfaite maîtrise de l’anglais, l’officier chinois insiste pour que ses homologues américains libèrent sur le champ un célèbre hacker détenu en prison : Nicholas Hathaway. (allociné

Nicolas Hathaway (joué par Chris Hemsworth – bodybuildé après avoir joué dans les oubliables « Rush », « Thor ») est un peu comme James Bond (ou le héro de « Mission Impossible »). D’ailleurs l’intrigue globe-trotteuse avec accents exotiques nous mène de L.A. à Hong-Kong et ensuite à Jakarta….. et Hathaway (le fantôme – Ghostman) va former un couple bondien avec la belle sœur de Chen (elle n’a pas l’aura tragique d’une Gong Li – la héroïne de Miami Vice – mais remplit bien son rôle d’amoureuse experte en IT).

142292.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« On s’en fout du 0 et du 1, on s’en fout du code ! »  s’exclame le héros dans son affrontement avec le méchant (puisque dans ce film en mode 24-heures-chrono qui commence par un beau plan de notre planète bleue striée d’incandescences lumineuses qui rappelle les réseaux informatiques, Mann passe par l’infiniment petit des diodes qui s’allument et font exploser  soit une centrale nucléaire soit la bourse de matières premières pour finir dans un face-à-face à couteaux tirés comme dans un western des années 50)…. Et c’est vrai – pour reprendre la citation – que M. Mann ne s’attarde pas trop sur les détails de la cybercriminalité, ne nous explique pas tout (loin donc du quasi-documentaire du travail des policiers dans « Miami Vice »), c’est le flux, le mouvement ( ahhh ces moyens de transport : taxi, avion, yacht, hélicoptère, camion… toute la gamme des nos instruments de  déplacement contemporain), les confrontations fascinantes (rares sont les metteurs en scène qui savent mettre du punch et du « physique » dans des scènes de fusillade)….

311439.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx   128616.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Franchement, j’ai passé un bon moment impressionnant – notamment à la fin (une grande fête-défilé à Djakarta au sein de laquelle le face à face a lieu…. Fort!).

Toutefois, il est vrai aussi que  la durée de 2h15 peut effrayer – comme certaines scènes susceptibles d’heurter les âmes sensibles.

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s