Mouillé mais pas trop en nage

Pendant mes 4 jours de ski à Serre Chevalier* un petit policier pour faire oublier l’avalanche de traductions et (hihi, j’ai voulu copier D.L.) : une luxation de l’épaule (gauche)…..

DSC_0007

Voilou une des règles de base de Juanito Perez (ou « Numéro Trois »), personnage inventé par Carlos Salem.

« D’abord, il faut se servir de sa tête, puis les mains et, si ça ne fonctionne pas, se servir de ses couilles. Il n’y pas d’autre façon de faire. »

nager_sans_se_mouiller_de_carlos_salem_m

C’est le premier livre que je lis de cet auteur, mais il m’a donné encore d’en lire d’autres, notamment son « Aller simple » que les blogueurs encensent (et que Juanito, dans le roman,  va acheter avant un grand voyage….)

Juanito est un « employé modèle » – mais surtout tueur à gages (avec 14/15 « colis livrés »). Il est en vacances (il a récupéré chez son ex-femme ses 2 enfants)  et va passer avec eux quelques jours dans un camp de nudistes en Espagne  – vacances payés par son employeur – puisqu’il est censé d’y surveiller un prochain « client/colis »….. Seulement peu à peu, on partage les interrogations de Juanito, puisqu’on ne sait pas qui sera le client (Juanito sait juste le n° de la plaque d’immatriculation de sa voiture, un n° qu’il connait farpaitement, puisque c’est celui de son ancienne voiture, celle qu’avait gardée son ex-femme (Leticia), qui s’envoie maintenant en l’air avec un juge – Beltran – dans le même camps de nudistes…. ((« ….un couple sans doute jeune et sans enfants s’adonne aux joies du sexe matinal dans cet abandon jubilatoire qui caractérise les amours naissants. ….(p. 49 – Juanito ne sait pas encore que cs’est son ex…) . Seulement il apprendra que sa voiture a finalement été racheté par un ancien ami  de Juan(ito) – Tony….. qui se trouve aussi dans ce camp avec une grande blonde qui elle s’envoie en l’air avec un suèdois……Junaito – face à tous ces « coïncidences » va commencer à se demander se ce n’est lui qui devra être éliminé…..

Trame classique – mais jubilatoire…..Ce tueur à gages d’une quarantaine d’années se trouve à un croisement de sa vie, se pose des questions existentielles (une sorte de bilan de parcours, du chemin à faire pour le reste de sa vie), il (re-)découvre l’amour (avec une belle fille nommé Yolanda*), devient au fur et à mesure qu’on avance dans les 293 pages  de plus en plus « ordinaire » (une sorte de homme normale, humain, pas un tueur froid à la Delon…….)

Ce qui est drôle c’est que cette aventure, dans un lieu improbable, avec des personnages et de rebondissements loufoques, c’est qu’elle est matinée de subtilité, de sagacité tout en étant repeinte de sexe, de fantaisies….. La traductrice Danielle Schramm a fait un travail formidable…

Mélange de second (ou de 3e) degré, allusions littéraires (rencontre avec un personnage vieillissant – Camillieri (mais oui, comme l’auteur de polar – qui comme tous les autre n’est pas tout à fait celui qu’il semble être….) et de l’art (pour décrire Yolanda : un tableau….. »quelque chose entre Klimt et Modigliani : aérienne et charnelle, douce et flamboyante….. »…. « j »y ajouterai une touche de sensualité à la Gauguin, quelque chose de l’éternité de Botticelli, et par moments, pour les nuages qui parfois passent dans son regard, la solitude que seul à su rendre Edward Hopper…. » (p. 90/91)

Je me suis bien amusé…. même si j’ai senti un peu le résultat des rebondissements…. c’est la manière de…. qui m’a plu.

« Je crois que le monde fonctionne comme ça : les uns se posent des questions. Les autres baisent. Ça ne veut pas dire que c’est mieux… » (p. 89)

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Bon restaurant – à réserver absolument :

http://www.restaurantleloupblanc.com/

L’hôtel (pour la 2e fois déjà…. : très agréable, accueil magnifique (par la femme de Luc Alphand:

http://www.hotel-alphand-labalme.com

 

 

 

 

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s