Thérapie neigeuse

« Snow Therapy » – le titre français (!) du film danois-franco-norvégien, qui pour les marchés à l’étranger s’affichera sous le titre international (!)  « Force majeure » (et qui a reçu le prix du Jury de la section « Un certain regard » à Cannes) vaut le déplacement, mais ne donnera pas beaucoup envie à passer du temps dans des stations de ski à ceux qui ne connaissent pas (encore) la vie dans les stations.

578662.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Et bien entendu la phrase « marketing » : « N’y allez surtout pas en couple! » vous emmène sur des pistes du n’importe quoi….. Bien évidemment le visionnage ne détruira pas votre couple (p-)cimenté par un amour inébranlable et protégé contre toute sorte de tsunami (avalanche)…..

Le réalisateur Ruben Östlund nous montre une petite famille (un couple de bobo gauche caviar trentenaires finissant et deux jeunes enfants) prennent enfin des vacances (daddy travaille bcp…. et vit accroché à son mobile) dans une grande station de ski (je crois c’était Avoriaz) dans un grand hôtel (grand = bcp de chambres, plutôt standard supérieur)…..

447469.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Nous assistons à leur 1ére journée  (quasi documentaire – il paraît que Östlung s’est fait des armes cinématographiques en tournant des films de pub pour des stations de ski) apprenons les premiers traits de caractère des personnages ….

453133   583997.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

La suite du film – le récit de 6 autres journées annoncées par des « inserts »….. avec, au 2e jour un événement qui va tout dérégler : la famille, en pause midi sur une terrasse ensoleillée avec une vue de rêve (de citadin), va assister à une avalanche qui semble mettre en péril le restaurant dans lequel il se trouvent, submerger la terrasse….. La mère va protéger les enfants, va appeler à corps et à cri son mari qui lui …… s’était – seul et rapidement – réfugié à l’intérieur du resto sans tenir compte de sa femme et sa progéniture……

004890.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Cela fera réfléchir la mère choquée……et empoisonner le reste de la semaine (donc les 4 jours et demi suivantes).

Notre metteur en scène connait bien ses classiques de Hitchcock à Bergman…. l’un pour  rendre menaçant, glaçant le plus simple ballet des engins dameurs  et/ou les remontées mécaniques, l’autre pour les huis clos et affrontements H vs F, la mécanique des pensées labyrinthiques et fondamentalement différentes  de Venus et Mars …. avec quelques échappées permettant de voir comment fonctionnent d’autres couples (un couple d’amis  avec grande différence d’âge  et des passifs importants pas encore réglés, une amie de la mère qui batifole loin de son mari resté au Danemark, pour rendre sa vie plus belle, plus excitante tout en passant les questions de « morale »/ d »éthique » sous le tapis épais de l’hôtel…..

En fin de film : un joli pied de nez à la guerre des neiges à laquelle nous avons assisté  et qui souligne la mauvaise foi  (consciente/inconsciente) qui peut s’imprimer dans les échanges dans un couple…..

450292.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

J’ai passé un beau moment – un ami trouvait que le film était un peu long (c’est vrai que certaines séquences « extérieures » comme p.ex. le ballet nocturne des dameurs, la danse des remontée mécaniques ou les vues magnifiques chaque soir sur les montagnes (au coucher de soleil) ou encore les préparatifs des chaussures / skis….. peuvent paraître longs, mais sont à mon goût pas inutiles et juste assez longs pour créer ce malaise, cette inquiétude qui imprègne le film très maîtrisé.

Exemple aussi – nous allons voir une sorte de « running gag » :  6 fois (!) le brossage à dents de la famille…. moment qui de partagé le 1er soir devient quasiment une petit guéguerre teintée de frustration explosive….. (la photo = 2e jour – et déjà rien à voir avec le joyeux bordel du premier jour et encore moins avec la dernière séance à 2)

582627.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Thérapie neigeuse

  1. Yv dit :

    ça tombe bien (pas la neige, par chez moi, c’est rare !) je viens de voir que le cinéma de mon quartier le passait et je ne savais pas de quoi il retournait (en fait, en lisant le programme papier au petit-déjenuer ce matin, je n’avais pas mes lunettes). me voilà donc informé

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s