Polar en cachemire

téléchargement (2)      L

Le cachemire c’est doux, c’est chic et il tient chaud.

Le nouveau film du « wonderboy » JC Chandor (« Margin Call » – aimé – et « All is lost » – pas vu – ) se passe en hiver à NY en 1981 – et il fait froid. La violence qui règne dans la ville (la radio rapporte chaque jour de nouveaux crimes) glace.

Un entrepreneur d’origine hispanique, Abel Morales (Oscar Isaac), travaille  comme un fou pour développer son entreprise de transport (et de distribution) de mazout et se trouve à un moment charnière de son entrepreneuriat : réussira-t-il ou non d’acquérir un terminal sur les docks de NY (accès au fleuve, entrepôts pour stocker de la marchandise pour jouer avec l’offre et la demande – et les variations de prix que cela implique…). Il a trente jour pour réunir le solde du montant convenu (ces économies mises en jeu pour la première moitié, le reste devrait être couvert par un crédit bancaire…). Surviennent comme dans un jeu de domino plusieurs « tuiles » : la concurrence vole ses camions, tabasse les conducteurs (non armés), le fisc lui colle aux basques avec  une litanie de chefs d’accusations, sa femme (Jessica Chastaing – en quasi-femme-fatale et fille d’un patron de la pègre, et « chef »-comptable qui réservera des surprises  (ahhh sa manière d’entrer les chiffres dans machine à calculer avec son stylo…..)

téléchargement

souhaite qu’il quitte le chemin de la droiture et intégrité (il ne veut rien faire d’irrégulier, ne pas corrompre ses valeurs,…) – et emploie les grands moyens pour lui mettre la pression… (très belle scène à la suite d’un accident de cerf après un dîner avec les banquiers…!).

téléchargement (1)

Face aux divers tuiles, les banques lui couperont le robinet….. Joli coup de théâtre avec une fin bien amorale (mais réaliste)….

Oscar Isaac a de faux airs de Al Pacino

OscarIssacAMVYss

(dans un interview Chandor déclare avoir fait le film pour l’opposer à « Scarface » – et c’est vrai, la violence du titre nous arrive amorti, feutré, tout le récit avance en pas mesurés, à part deux-trois accélérations, c’est presque un polar lent qui avance de dialogue à dialogue, en épaississant les personnages pas à pas…. – celui qui cherche un polar haletant devra passer son chemin.

Belle photo (jaune, brune avec une neige sale – dans la quelle le manteau de cachemire porté par Abel toujours tiré par quatre épingle sera le seul point lumineux).

images

Les scènes entre Abel et sa femme sont formidables de tension, attirance et répulsion (on en redemande) – question aux femmes qui ont vu ou iront voir le film :  les deux s’aiment-ils? …

A-most-wanted-Year-1-e1419158452473 images (1)

Télérama a/aurait écrit : « Magistral ». Je n’irai peut-être pas jusque là, mais il y a du James Gray dans le développement d’une histoire cornélienne (et proche d’une tragédie grecque) – et ceux qui me lisent depuis un moment savent que je suis un fan presque inconditionnel de J. Gray, il y a des accents de Scorcese (belle scène la réunion du « cartel » des entrepreneurs dans laquelle Abel avec son costume sur mesure fait tâche explosive), selon les critiques de S. Lumet aussi (je suis d’accord).

Pour moi un très, très bon début 2015 cinématographique et intelligent.

Les Cahiers de Cinema ont descendu le film (N° 707 de janvier 2015) : « ….. ….accumule tous les travers impersonnel du cinéma de bon élève. Reconstitution vintage en mode catalogue de prêt-àporter (et à-filmer), Hiver 1981, bande-son truffée de marqueurs  d’époque * (nda : FAUX! que deux chansons début + fin sinon une musique « intemporelle » par contre bcp d’extrait de radio avec les flashs info de l’époque…) … et surtout des personnages qui ont tous l’air d’avoir appris par cœur un mémoire universitaire sur « Morale et territoire dans les œuvres de Sidney Lumet et James Gray« ….

A-Most-Violent-Year

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s