Un trio cinématographique allemand

Ma chère collègue et amie allemande S.H. a eu pitié de moi quand elle a appris que je n’étais pas vraiment au courant de l’actualité (et du passé) de la scène des comédies cinématographiques allemandes qui (malheureusement passent rarement la frontière française…..°

Elle m’a donc adressé en automne trois DVD – et ce n’est que récemment que j’ai pris le temps pour les regarder.  Un très grand Merci!! à elle!!!

« Fack Ju Göhte » de Bora Dagtekin (« Un prof pas comme les autres »  – pour Fuck You Goethe     http://fr.wikipedia.org/wiki/Un_prof_pas_comme_les_autres  Deutscher Filmpreis 2014 – Prix du Public (5,6 mio de spectateurs en 2013 – à juillet 2014 = plus de 7 millions) – sorti en novembre 2014 dans les salles obscures frç (mais je ne me rappelle pas d’avoir vu des affiches à GRE)

21043977_20130925163721482.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Zeki Müller, petit escroc, sort de prison avec pour seul but de retrouver un butin qu’il a enterré. Le problème est que depuis, un gymnase s’est construit au-dessus. Afin de  récupérer son argent, Zeki n’a pas d’autre choix que de se faire embaucher comme enseignant suppléant dans l’école dont dépend le gymnase. Il devient ainsi le pire enseignant de tous les temps. La nuit, Zeki creuse secrètement ; la journée, il utilise des méthodes peu orthodoxes pour amener des élèves indisciplinés sur la bonne voix. Cette approche pédagogique est condamnée par sa collègue Lisi, enseignante peu respectée qui va trouver en Zeki, non seulement un allié mais également une personne douée d’une certaine intégrité morale. (allocine)

21041417_2013091815190072.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 21041422_20130918151905689.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Quelques moments sympathiques grâce aux acteurs, mais l’ensemble est  à mon goût trop prévisible, des gags éculés (ou trop vus ailleurs), les élèves trop clichéesques (finalement un bahut qui  ne pourra pas exister), un prof – Bora Dagtekin – qui va vraiment loin – àhh ce moment ou il sort son flingue…. – dans la potacherie….. toutefois, cela est assez rythmé, les personnages plutôt charmants et rafraîchissants. Mais, cela manque un peu de finesse

 

KeinOhrHasen » (de et avec Til Schweiger)   http://fr.wikipedia.org/wiki/Keinohrhasen

Keinohrhasen

Difficile à traduire « Lapins sans oreilles » – c’est une version « allemande » d’un mix de « Pretty Woman » (il y a même une scène copieusement « copiée »/adaptée) et de « Coup de foudre à Manhattan » avec la rencontre de deux personnes qui n’auraient jamais dû se croiser, mais …..

Le film est sorti en décembre 2007 et enregistre en 4 mois plus de 6 millions d’entrées (6e film le plus rentable en Allemagne depuis 1968). Prix: Goldene Leinwand, un Bogey Award, un Deutscher Comedypreis et un Bambi Award et il paraît qu’une suite a été tournée (inconnu au bataillon).

Ludo Decker est journaliste people et travaille pour  Das Blatt  (genre « Bild ») Ludo est un tombeur de filles et n’arrête pas de mettre les filles dans son lit. Un reportage se passe mal, et il est condamné à faire 300 heures de travaux d’intérêt général dans une crèche d’enfants.

13302_article

La Directrice de cette crèche est une ancienne camarade de classe, Anna Gotzlowski (les flash-back sont drôles)  Anna profitera de l’occasion pour se venger des horreurs vécues dans son enfance avec ce Ludo; Ludo est quasiment sans défense face à cet « harcelement » mais profite de son  « travail -forcé » pour faire la cour à la mère d’un enfant de la crèche. En même temps Ludo et Anna deviennent des « amis » et Ludo fabrique pour Anna un lapin en péluche, sans oreilles (ce qui explique le titre du film).

Bien entendu – après un rapprochement (belle scène de dialogue sur les planètes « Mars et Venus » Anna va passer une nuit chez Ludo, …. mais la relation entre les deux ne torne pas comme Anna l’aurait souhaité…..Elle va par contre rencontrer l’acteur Jürgen Vogel et commence une relation avec lui…. Le reste et le happy-end vaut bien son pesant de cacahuètes (ou popcorns). C’est un peu long, mais souvent assez enlevé. Une belle comédie romantique pour se changer d’idées, mais pas inoubliable.

2751_article  13311_article

« Vincent will meer » (Ralf Huettner)  – de 2010 –   – un remake de ce film serait en chantier aux States…. selon mes recherches : pas de sortie non plus en France jusqu’ici…

Vincent, un jeune homme atteint du syndrome de Tourette, va voler avec deux amis de la clinique ou il est placé par son père, il va voler la voiture de son père et pars dirtection Italie (pour voir la mer). Il sera (pour)suivi par son père et une femme médecin. Le voyage se transforme en un road trip et est censé de réaliser ainsi le dernier vœu de sa mère (décédée) de voir une dernière fois la mer. 

4131725,cMc2Q4b_CzaajgpdEY_avNmH5NgwtfzP7DCe6p3GQF5dMf3pUgk7xLDXZ8tKvlDi1H1IAfmPU7pckuW_8sNCwg== images (1) vincent_will_meer_vincent_wallpaper1_1280x102420100421132203 w964

Tragi-Comédie et roadmovie allemand qui – pour moi est plein de clichés (impossible un père politicien qui va s’avouer un raté en tant que père et ébranlé par le mur de ses mensonges) et(pas mal de bon sentiments), mais c’est très bien joué  (Heino Ferch, Karoline Herfurt (vue dans « Fackju »), Florian David Fitz et Johannes Allmayer)

Le titre est un joli jeu de mots entre « Vincent will mehr » (Vincent attend plus de la vie/veut davatage) et « Vincent will ans meer » (Vincent veut la mer).

Un troisième film de Ralf Huettner est en production (de nouveau une comédie road-movie avec deux jeunes hommes en fin de vie qui vont planifier la journée la plus excitante ( « DER GEILSTE TAG » – La journée la plus ouf) de leur (courte) vie.

En rétrospective, je dirai que « Keinohrenhasen » sort du lot (et selon S.H. je ferai partie ainsi des quelques hommes allemands qui supporteraient Til Schweiger – je vais en discuter avec mes frères et soeurs pour comprendre cette remarque.

Aucun des trois films correspond au cinéma sérieux, introspectif, digestion-du-passé, Fassbin-Wenderien-Petzoldien …. une belle surprise. Merci encore S.H.

 

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s