Les Combattants

309669_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Film étonnant – sortie le 20 août, et toujours (! nous sommes le 6 octobre 2014) dans les salles à Grenoble -. Décalé, avec un ton qui le démarque du tout venant des films (comédies) français. Finalement pas étonnant la standing ovation reçu à Cannes. Et pourtant je m’étais dit après les bandes annonces que je n’irais pas voir un film de « bidasses ». Heureusement j’étais ouvert à la critique positive de notre fille et suis allé voir :

« Les combattants »

de Thomas Cailley (rentré avec des distinctions de Cannes 2014 – Prix FIFPESCI de la 15e des réalisateurs, Prix SACD) ) se nourrit bien entendu notamment de la présence à l’écran de Adèle Haenel (vue auparavant notamment dans « Suzanne » (K. Quilléveré) et « L’homme qu’on aimait trop » (A. Téchiné), elle est tout simplement bluffante….

Mais il y a aussi une histoire qui bat en brèche les ficelles de la comédie boy meets girl parce qu’ici c’est la fille (obsédée de la fin du monde, de tout ce qui rend fort – faut la voir  ouvrir une bouteille de bière avec ses dents ou se curer les ongles avec un canif de combat) qui s’engage dans un stage de para – et le garçon – Kevin Azaïs – (menuisier) un peu perdu après la mort de son père, perdu devant les choix à prendre dans la vie, tombé amoureux raide d’elle et s’engage (pour être près d’elle)  dans ce stage.

Le film est composé de trois parties – une description de la vie de(s) jeunes + la rencontre avec la fille – obtuse, cassante, un mec dans le corps d’une femme en devenir…. – ensuite des épisodes du stage militaire (confrontation des rêves de la fille avec la réalité….. – il y a de très beaux moments de comédie dialogués…. ainsi qu’un magnifique moment entre les deux protagonistes : il lui applique de la peinture de camouflage sur le visage …. tendre et sensible…comme il va faire disparaître les traits qu’il découvre avec le bout de ses doigts…

les-combattants_5262869

« Une scène de maquillage entre les deux protagonistes, sorte d’intermède délicat et sensuel dans l’anecdote virile, est portée tout entière par le visage ébloui et presque ému de Kévin Azaïs, en gros plan, et celui de sa partenaire peu à peu recouvert d’une couche noire qui en efface les formes, donc l’attrait, au moment même où il les souligne… Une scène dont la tension est totalement dégonflée par la maladresse de Madeleine à répéter les mêmes gestes sur le visage de son acolyte » (http://www.critikat.com)

– et enfin une sorte de robinsonnade dans les belles forêts des Landes (tournage à Biscarrosse et Mimizan)

528866_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

qui se termine encore avec un autre ton….un zeste de rêve, d’apocalypse et de SF pour finalement terminer à l’hôpital, et se clôt  d’une manière un peu abrupte à mon goût, mais ouvert…. (ce qui me plait toujours).

La mise en scène n’en fait pas de tonnes, elle est empreinte de finesse, mais reste toutefois fonctionnelle et à l’appui du récit qui avance à donf….. Le spectateur ne sait jamais comment évoluera l’histoire entre les deux…

314934_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Par ailleurs, selon la sensibilité du spectateur, soit on pense que le film parle du réveil d’une fille obtuse aux autres, au monde, ou comment dévier de l’obsession de fin du monde – et comment s’y préparer …. soit on voit l’histoire du côté du garçon (comment en dadais arrive à s’affirmer – devenir un homme qui prend des décisions et fait des choix… …)….

Une chose est sûre : on ne s’ennuie pas une seconde pendant les 98 minutes, on sourit bcp (il y a des scènes bien drôles, on est touché…. Ce n’est pas un grand film, mais donne envie de garder à l’œil M. Cailley.

Autres critiques :

http://unpointcpastout.over-blog.com/2014/09/critique-cinema-les-combattants.html

http://www.critikat.com/actualite-cine/critique/les-combattants.html

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les Combattants

  1. J’ai adoré ce film et je l’ai vu dès sa sortie. Je le surconseille. Des bises

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s