Mad de Mads

Mads

Une vrai accélération de ses apparitions dans mon champ visuel : d’abord dans « Royal Affair » (film danois dans lequel la Reine Caroline Mathilde, épouse du Roi Christian VII, vit une passion secrète avec le médicin du roi – c’est lui!!), ensuite pendant les vacances avec les amis sur DVD « Michael Koolhaas » – film français – de Arnaud des Pallières – d’après un Kleist sombre et très maitrisé…), et maintenant dans « Salvation » (film danois,britannique et sud-africain de Kristian Levring), un Western pas folichon, lorgnant un peu vers le monde eastwoodien (trame de « Impitoyable »)  – sans toutefois atteindre la noirceur de ce dernier –  avec un zeste de violence (hors champ), une musique qui se veut Morriconienne, mais à des km-lumière de  ce maestro. Toutefois, le film est empli de tous les ingrédients qui me rappellent mon enfance et les films du dimanche en Allemagne (je crois que j’ai vu tous les films de Ford, Sturges, Hawks, Walsh à cette époque là) – méchant(s) inclus et indiens exclus.

Le film est loin des Bonanza, n’a pas la même frite que « True Grit » (Cohen), ne vous emmène pas au 7e ciel comme « La porte au paradis » (Cimino) et ne déchaine pas comme « Django Unchained » (Tarantino)…. Pourquoi j’en parle quand-même?

Parce qu’on passe un bon moment (si on aime le genre) et parce qu’il y a Mads Mikkelsen (l’homme que l’hebdomadaire allemand « Die Zeit » avait caractérisé un jour ainsi dans la 1ère phrase de leur critique de Michael Kohlhaas): : « Zunächst muss dringend erwähnt werden, dass ein ungeduschter Mads Mikkelsen selbstredend besser aussieht als der gepeelte und gecremte Durchschnittsbürger » (traduction libre : Dans un premier temps il faudra noter qu‘un Mads Mikkelsen qui n’a pas pris sa douche reste sans aucun doute toujours plus beau que le citoyen lamda après un peeling et sa dose de crème de beauté)).

Si j’étais un femme je me joindrai au cœur des spectatrices sur son port, son regard, sa beauté et sa présence tout simplement époustouflante… Il ne parle pas beaucoup dans ce film mais il est LA… et je suis content pour lui qu’il pouvait partir au galop avec Eva Green après avoir vaincu les méchants qui avaient tué sa femme et son fils fraichement débarqué dans le Monde sauvage de l’Ouest.

images7JZ7I2C3  Mads-Mikkelsen

 

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Mad de Mads

  1. dasola dit :

    Rebonjour, ah Mads, il est bien dans tous les films où je le vois. The Salvation est tout à fait honorable. Dans Royal Affair, il est à croquer et son destin tragique m’a bouleversée. Bonne journée.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s