12 years a slave

Film de Steve McQueen ( « Hunger » & « Shame ») Oscar 2014 du Meilleur film  (il a battu « Gravity ») vu (il n’avait pas encore reçu son prix ) avant qu’il ne sorte des programmations des salles grenobloises (sortie nationale le 24.1.).

Je suis sorti de la salle obscure avec des yeux humides – vers la toute fin (d’abord un plan très long du regard de  l’esclave qui n’aurait pas dû en être…. C’est au milieu du 19e siècle aux Etats-Unis qu’un noir embourgeoisé, vivant à Washington, musicien reconnu est enlevé par des gangsters et vendu comme esclave dans le Sud….

21020199_20130717120703058_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

et son calvaire durera 12 années (….il avait écrit un livre autobiographic et s’engagait ensuite pour l’abolition de l’esclavage). Un film donc qui se base sur une histoire vraie.

J’en suis sorti ému (les dernières 10 minutes….émotionnellement efficaces) – mais suis resté finalement un peu déçu (il est presque trop sage et/ou académique pour ce metteur en scène que j’ai vu plus inspiré – bon nombre de critiques n’ont pas aimé son « Shame », moi je l’avais adoré).

Certes, l’histoire est forte et touche au plus profond, mais le traitement cinématographique est – pour moi – trop linéaire, trop classico-académique  et ne fait finalement peut-être pas vraiment « honneur » au 12 années (la notion du temps passé ne passe pas l’écran….).

20649003

Toutefois quelques fulgurances plastiques et fortes (la lettre à sa famille écrite sur du papier volé, avec une encre bricolée …. et qu’il doit finalement brûler pour ne pas se mettre en danger….),

21053710_2013102916202008_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

…la lutte de « survie sur la pointe de ses pieds » (accroché à une corde au cou) … pendant que la vie des autres esclaves continue autour – magnifique de force -, la peau qui éclate lors d’une séance de fouet (on le prend à « dans la gueule » et ce n’est pas désamorcé comme chez Tarantino…. ). Âmes sensibles – parfois il faut détourner les yeux….

21020195_20130717120701339_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Bon film honnête d’un britannique sur un coin d’ombre de l’Histoire américaine…. et certainement aussi un réveil de conscience (peu de films américains ont finalement traité correctement la question de l’esclavage…..- et celui-ci est trop focalisé su   r le destin d’un seul homme, pour laisser de côté la machinerie économique qu’était l’esclavage… http://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_aux_%C3%89tats-Unis  ou http://www.shenoc.com/esclavage.html)

21041568_2013091910085449_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s