Bad City Blues

« La chaleur n’incommodait pas Cicero Grimes. Il aimait transpirer. C’étaient les trois heures de route sur le ruban de bitume qui traversait le bayou que le laissaient épuisé et à cran. Il aurait dû rester allongé sur les draps humides avec une carafe de julep près du lit, à écouter Miles Davis jouer Lonely Fire* en se réjouissant des bruits que produisait Callie quand elle lui taillait une pipe. Mais viovre c’était accepter les compromise. Il ne pouvait tout de meme pas preparer un meurtre sans consentir quelques petits sacrifices. » (p. 46)

https://www.youtube.com/watch?v=4ydhMXmS2nM

willocks-bad-city

Tout le style de Tim Willocks est condensé dans ce petit paragraphe. Noirceur, violence, narration qui promène le lecteur par le bout du nez. Après le formidable « Green River » je viens de lire « Bad City Blues« , roman noir, dans lequel Callilou, ex prostituée, (ex)-camée, femme d’un pasteur et coproprio d’une banque va délester avec l’aide de Luther Grimes (veteran du Vietnam) et quelques gangsters (qui resteront schématiques) la banque d’un bon million de dollar. Elle va/veut doubler tout le monde et va utiliser pour ça  Cicero Grimes, psy traumatise et frère de Luther (don’t j’ai souvent le nom comme « Lucifer » (bizarre, non?). S’ajouteront à ce quartet et bientôt trio parce que le mari va disparaitre page 45) un flic pourri, Clarence Seymour Jefferson, genre Orson Welles, mais sadique puissance 3. Début d’une sarabande furieuse qui se terminera dans un bain de sang.

Ames senibles (encore) s’abstenir – le fans de romans noirs se regaleront par contre. Scénario qui tient debout, decoupage cinématographique, personnages multi-couches (avec un Jefferson particulièrement fou….)

Content d’avoir découvert cet auteur, une bouffée d’oxygène moite et bayouesque/lousianesque –  et un grand merci à la traductrice Elisabeth Peellaert qui a dû se régaler lors de ce superbe travail.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bad City Blues

  1. candide57 dit :

    ça donne bien une ambiance! 🙂

    J'aime

  2. Ping : La mort selon Turner | Coquecigrues et ima-nu-ages

Répondre à candide57 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s