Livre Inter 2013 – Tout s’est bien passé – Emannuèle Bernheim

Ce livre a fait pschiiitt à mes oreilles…

ClickHandler.ashx
à l’image des onomatopées qui parsèment (de manière surprenante) les 206 pages… Aïe, Dzzz, Mmmmm, crom crom, Bzzzz, poc, dong, pchchchch, ding, YYOOOOWAAA, chuuut….
Sur un sujet proche de ceux traités en 2012 par des films tels que « Amour » de Michaël Haneke, et « Quelques heures de printemps » Stéphane Brizé. Emmanuèle Bernheim construit son dernier livre « Tout s’est bien passé» avec des phrases courtes, nettes, précises, autour des faits, rien que des faits ( ?). Le père de E. Bernheim (André Louis) a eu, à 88 ans, plusieurs accidents de santé, desquels il s’est toutefois toujours remis, avec un désir, une rage de vivre omniprésente. Le livre débute avec un nouvel AVC qui le laissera plus démuni et le pousse à vouloir « en finir », d’autant plus que . Il demande à ses filles « de l’aider à en finir ».
Le lecteur assiste au « chemin de croix » pour y parvenir – en Suisse, puisqu’en France toute aide/assitance est puni par l »article 223-6 du Code pénal : Non-assistance à personne en danger. Cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. »
Parsemé de détails à priori insignifiants, stockés dans la mémoire de la narratrice, dans une prose sèche et dense. A aucun moment E. Bernheim sort la kalachnikov du sentimentalisme, du tire-larmes, et mes yeux sont restés secs. Son père, je ne le connaissais pas, il était quand-même un peu ogre et manipulateur?!
Est-ce que je voulais être davantage ému ? Est-ce le name-dropping (quelques restaurants, Georges Kiejman (avocat ami de la famille – avec des conseils pertinents), Alain Cavalier (qui prête sa caméra), les petites phrases qui laissent entrevoir la vie de privilégiés menée par la dynastie des Bernheim….est-ce tout ça qui m’a empêché d’aimer ce livre ? Sujet voisin de celui de « Réanimation » – mais traitement beaucoup plus sec, sans la poésie adoucissante, sec, plein de Lexomil et autres Prozac, de films d’horreurs (Saw sur CinéFrisson – peu avant le dernier voyage du père vers Berne et la potion amère à boire – Soleil vert à un autre moment) ….je suis resté complètement, mais vraiment complètement en dehors, me sentant presque en voyeur de cette douleur et des réflexions et espoirs tout en pudeur et cela malgré ce sujet qui nous hantera tous un jour et qu’on ne peut/doit pas éluder:  la perte d’un être chéri, la fin de (sa) vie (volontaire ou pas).

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Livre Inter 2013 – Tout s’est bien passé – Emannuèle Bernheim

  1. Yv dit :

    Ce genre de livres ou de films, c’est vraiment l’exercice casse-gueule par excellence. Il faut qu’ils soient très bons pour que je m’y intéresse

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s