on est toujours le vieux de quelqu’un

Chartreuse-2012

« Il ne faut pas mourir deux fois » (Francisco Gonzalez Ledesma) – traduit par Christophe Josse publié chez l’atalante:

(Le polar est une littérature pour insomniaques et ferroviaires – www.l-atalante.com

Voici un petit polar très bien traduit avec une intrigue bien complexe dans la belle ville de Barcelone et jalonné d’un humour acide.  J’ai bcp aimé d’accompagner le commissaire proche de la retraite et rétif à l’hierarchie et les ordinateurs…une vrai bouffée d’oxygène.

Belle entrée en matière avant de vous parler – quand je trouverai le temps –  de l’excellent Prix de la Traduction Pierre-François Callé de 2012 décerné à Marianne Faurobert pour sa traduction de l’italien « Seuls les innocents n’ont pas d’oubli »

Quelques extraits qui font sonner un peu la musique partcilière de cet écrivain.

“Méndez, le mal embouché, le mal élevé, le mal baisé, le mal né, sentit sur sa langue une compassion que d’aucuns n’éprouvent jamais, la compassion de la rue.”

“Méndez téléphona à Luciá Olmos, experte dans un nouvel art, l’informatique, et dans un art ancien qui consistait à croiser habilement les jambes.(…) Ses collègues affirmaient qu’elle avait deux ordinateurs, un premier sous le crâne, un second entre les cuisses ; ils ajoutaient que ce dernier restait toujours en mode veille.”

« Le moteur de l’humanité, c’est l’inégalité.”

“Si vous êtes un pauvre type avec une dette de cinq mille euros, votre maison est confisquée et l’on vous jette à la rue. Si vous êtes un financier avec une dette de trente millions, vous êtes en danger. Mais si vous faites suffisamment d’esclandre et que vous êtes endetté à hauteur de cinq cent millions, le gouvernement lui-même vous sort du pétrin.”

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour on est toujours le vieux de quelqu’un

  1. Yv dit :

    Les éditions Atalante qui sont à Nantes qui changent actuellement de propriétaire mais restent toujours indépendantes. En fait, bien que Nantais, je croyais qu’elles faisaient plus dans la SF.

    J'aime

  2. Malheureusement c’est bien vrai:-( Que pouvons nous faire?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s