Oh….lala!

Lu le dernier Philippe Djian http://philippedjian.canalblog.com/(pardon hermite, il fallait quand-même que je me fasse mon idée, après l’avoir « négligé » depuis « Echine » (1988) et « Frictions » (2003).

Quoi dire? Djian se met dans la peau d’une femme qui vient de se faire violer (elle est séparée de son mari, en bisbille avec sa mère (qui collectionne, à un âge avancé, de jeunes avec des tablettes de chocolat et non des airbags…, en froid avec son père (qui, dit en passant, avait assassiné une soixantaine d’enfants d’un colonie de vacances et qui est en train de mourir en prison….)….

Tous ces ingrédients sont mixés et sont servis au lecteur en cocktail facile à lire, aéré avec des dialogues faits pour être mis en images (série TV enlevé), avec un zest de critique des temps modernes, du monde littéraire et du cinéma…Toutefois, cette femme qui se débat avec elle-même, qui se pose pleines de questions sur la/sa vie, ses échecs et ses mini-victoires m’a apparue comme une « fantôme », un « pion »  desincarné né dans la tête d’un écrivain. Femme représentant toutes les autres femmes, plein de clichés et toujours dans des situations bizarres et sans discours psychologisants.

Cependant, c’est une lecture qui coule, qui vous entraîne (on veut toujours savoir comment ça avance).

Pas de chapitres, parfois sur une page 5 sauts dans le temps….rouleau compresseur (light) d’une histoire qui avance à 80km/h.  La langue : « light » aussi, pas de phrases longues, pas de mots pour ne rien dire, toujours à l’essentiel….

J’ai bien compris que le viol (le roman débute 10 minutes après les faits) est le moteur, le déclencheur de tout un processus (qui restera inachevé d’une certaine manière) mais vu la profusion de sujets et thèmes j’aurai bien pu faire « sans ». Du coup, cette lecture reste pour moi comme un Saint-Veran basique, plaisant mais oublié rapidement.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Oh….lala!

  1. Yv dit :

    J’ai laissé tomber Djian moi aussi il y a assez longtemps, et franchement, ton billet ne m’incite pas à des retrouvailles !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s