Myrka

Eté – le temps des cérises et des polars….

La Rivière noire de Arnaldur Indridason….fait le début, mais ce n’est – pour moi – pas du tout  le « bijou de la littérature policière » vanté par Telerama.

Le héro n’est pas le célèbre Erlendur Sveinsson, le commissaire drôle comme une pierre de lave (parti en vacances). Nous suivons son « héroine » mère de famille, l’adjointe Elinborg, lors d’une enquête sur l’assassinat d’un homme dont on découvre progressivement un passé trouble….et partageons avec elle (c’est peut-être cela que les lectrices de Elle ont aimé) ses problèmes d’éducation de ses enfants (blog, problèmes de communication), des questions de cuisine….

A part peut-être le dernier 10e des 350 pages (livre de poche) les 50 dernières pages – quand l’intrigue s’emballe un peu pour sortir d’une torpeur entrelardée de reflexions (à mon sens assez convenues et lourds) sur la violence faites aux femmes (et sans apprendre qqchose de nouvea sur la drogue du viol utilisée à profusion dans ce livre).

De même, je trouve que la traduction du livre (Eric Boury) n’est pas particulièrement attrayante. Ce n’est certainement pas facile de traduire de l’islandais mais quand-même….il s’y ajoute pleines de « fôtes » d’impression (« préférait pour l’instant s’abstenir le mentionner le tandoori » (p.213); ..ce qui reste immobile assez longtemps fini par être endommagé… »(p. 215) (j’en fais pas mal de fautes moi-même, mais je peux toujours me cacher derrière le fait d’être allemand, là c’est l’édition POINTS qui s’en occupe….et des milliers qui lisent …).

Donc, moi je ne conseille pas la lecture de petit livre (c’est un bijou terne) .

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Myrka

  1. Asphodèle dit :

    Pour les Editions Points je suis tout à fait d’accord avec toi, elles sont limites parfois ! Et la 4ième en dit toujours trop (c’est mon point de vue de lectrice) mais je n’ai pas vu de coquilles dans « La cité des jarres » et dieu sait qu’elles me sautent au visage quand il en traîne une (même s’il m’arrive aussi d’en laisser dans mes billets, je ne vends rien moi !!!) ! J’ai des copines qui ont lu toute la série et qui se sont plaintes des opus sans Erlendur (il chercherait un fantôme paraît-il) mais en revanche, son dernier « Les nuits de Reykjavic » , sorte de préquel qui relate les débuts d’Erlendur est paraît-il génial ! Tu ne me décourageras pas, j’ai trop aimé l’atmosphère, la personnalité des policiers (je l’aime bien Elinborg) pour m’arrêter là mais je sais aussi que, fatalement, certains m’enthousiasmeront moins que d’autres… C’est le jeu mon pauvre Marcel !!! 😆

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s