Abcdaire Parisien – mai 2012 (1) – B – comme Beaubourg & M – comme Matisse &

Bd. Montparnasse

Week-end parisien.

Quelques rdv professionnels vendredi – et ensuite place à la Culture (avec un grand C).

Beaubourg et l’expo Matisse, expo sculptures de notre ami JF dans son atélier dans le cadre de « The Artists »  (journées ouvertes des ateliers du 14e),

Matisse & Beaubourg

http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/0/74951096E37F5FB0C125795F00364512?OpenDocument

« Paires et Séries » – une exposition qui propose une lecture de l’oeuvre de Matisse à travers ses approches progressives de la création, ses tatonnements, ruptures, reprises, revirements, variations. 

Particulièrement intéressantes : les photographies des différentes étapes de création de son travail par des photographies prises par lui-même à chaque stade (notamment de la « Blouse Roumaine »).

http://notrebvc.blogspot.fr/2012/04/matisse-paires-et-series-6-avril-2012.html

Toutefois, je n’ai pas été « touché » – trop vus les Matisse (récente expo à Paris, son Musée à Nice)?  Je n’arrivais pas à « dialoguer » avec les tableaux. Neanmoins un clin d’oeil pour A. : qui aime particulièrement ce beau tableau (également dans cette exposition)

Tout autre mon petit parcours (le premier depuis 5 ans au moins) dans l’expo permanente (au niveau 4 – voir la visite semi-virtuelle dans le lien suivant).   

  http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Musee.nsf/AccrochageWeb?readform&RestrictToCategory=1N4&sessionM=3.2.1&L=1

Ahh, cela vous rafraichit l’esprit ….Par exemple : Sam Francis (« Other White ») – 1952

« L’autre blanc, celui qui est taché, du blanc imparfait, le vrai blanc représente l’exactitude, le parfait, sans taches, ni défauts. L’autre blanc n’est pas propre, il est sale d’une certaine manière. Il représente l’Homme selon moi. L’homme pur n’existe pas, il peut être bon ou mauvais mais jamais parfait. Toutes ces lignes qui salissent le blanc (la pureté) sont les remous de l’existence, elles ne sont jamais droites, car dans la vie rien n’est vraiment stable. » Arthur Du Roy

Ou Judit Reigl

ou aussi un Nicolas de Stael (que je pensais ne pas aimer) (« Les toits ») à côté d’un Mark Rothko

 ….tout ceci avant un petit rdv retrouvaille avec les deux A. dans un café devant la fontaine Stravinsky (de Tinguely et de Niki de Saint Phalle). Un moment enlevé comme les couleurs devant la belle église Saint-Merri.

La vie est belle.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Art et peinture, Voyages, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s