Rideau

«Si tout le monde allait aussi bien que moi, j’irais beaucoup mieux.»

La chance d’habiter en province, pardon en région….. Guy Bedos s’est rodé chez nous avant de monter – dans quelques jours – sur les planches du Théâtre du Rond-Point à Parigi.

C’est la 4e fois que je le vois en chair et en os, et ça marche toujours (toutefois un peu au ralenti et accompagné d’un air quasi-nostalgique de déjà-vu).

Comme d’habitude il n’épargne personne, ni Nicolas S., ni Martine A., toujours Jacques C. aussi. Il est presque gentil avec DSK (par respect envers Anne S.?), « actualise », « dépoussière »  un (tout petit) peu ses sketches, déjà entendus au dernier Olympia, spectacle déjà sous le signe de la mort et la vieillesse qui rôdent et alzheimerisent  – mais on l’aime toujours pour sa revue de presse …..farpaite….et acide.

Je retiens – après une nuit : qu’il a 1 an et demi de moins que Jacques Ch. (délicieux ses mimiques quand il y pense),  qu’il se dit qu’il aurait pu avoir Christine L. comme fille, occasion d’une mini-fiction drôle, qu’il y a une vraie connivence avec le public et qu’il sait toujours faire rire-choquer  avec ses « salopes » …et surtout qu’il n’a pas de nouveaux textes (excepté la revue de presse qui dure une bonne demie-heure)…

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Théâtre, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s