….Et la lumière fuit….

Du retour de Berlin, ma valise était plus lourde de quelques livres glanés dans les librairies….(je ne vais guère dans les supermarchés comme d’autres collègues – http://www.mavoisinemillionnaire.com/vivre-avec-un-traducteur-les-vacances/ )

Parmi ces romans le livre de Eugen Ruge qui vient d’obtenir le Goncourt allemand (Deutscher Buchpreis) pour son roman « In Zeiten des abnehmenden Lichts »  (approx.: En ces temps de la lumière qui va diminuant ou fuit – alternative: « …et la lumière fuit…. »).

« A travers ce roman familial, Eugen Ruge reflète l’histoire de l’Allemagne de l’Est. Grâce à une composition à la dramaturgie très fine, il parvient à rassembler dans ce livre les expériences de quatre générations, qui s’étendent sur une cinquantaine d’années. Son roman évoque l’utopie du socialisme, le prix qu’elle a fait payer à l’individu, et la mort lente de cette utopie, tout en étant très divertissant et en faisant preuve d’un sens du comique très développé« . (Communiqué de presse du Deutscher Buchpreis).

J’ai bien aimé la lecture de ce Buddenbrooks de la RDA (« Die Zeit » dixit) qui se lit très facilement et qui est finalement beaucoup plus complexe qu’il n’en a l’air au premier abord. 4 générations, 8 (4×2) modes de pensées différentes, grandeurs et bassesses de la vie,  dans et avant le socialisme ainsi que avant et après la chute du mur.

Structure intelligente en forme de « quasi-nouvelles » comportant chaque fois une belle et surprenante chute, nouvelles qui se répondent, permettent parfois de voir, mine de rien, le même évènement du point de vue de 2 à 3 personnes différentes. Nouvelles/chapitres conçus autour de dates/années clés:   2001, 1.10.1989, 1952, 1966, 1979, 1976, 1973, dans une ronde souvent réjouissante et sensible, teinté d’une ironie de désenchanté.

Je me demande comment le ou la traductrice (je suis convaincu que ce livre sera l’année prochaine accessible aux lecteurs français) se débrouillera pour rendre compréhensible certains facteurs typiquement germano-allemand (RDA/RFA). Je garderai les yeux ouverts – malgré une lumière aveuglante

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour ….Et la lumière fuit….

  1. Céline dit :

    Merci de m’avoir citée 🙂 Cela dit, je ne vais pas que dans les supermarchés à l’étranger, j’adore aussi errer dans les librairies pour rapporter des dictionnaires que je ne trouve pas en France!

    J’aime

  2. Ping : ….Et la lumière fuit…. | livres allemands - littérature allemande - livres sur l'Allemagne | Scoop.it

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s