Road movie (1) – en cavale

Keller en cavale, n’est certainement pas le meilleur roman de Lawrence Block (né en 1938), mais il nous offre au moins autre chose que la plupart de la production de polars.

Un tueur à gages (Keller – héro de plusieurs romans de L.B.) sur le point de se retirer des affaires va tomber dans un piège d’un commanditaire et sera recherché pour un meurtre qu’il n’a pas commis.

Commence un road-movie, ou road-polar flegmatique, nonchalant avec des digressions sur le mode de vie des américains, des apartés philosophiques, des cours de philatélie, un tour sur un terrain de golf (ou il va éliminer une personne) – tout ça avec humour pince-sans-rire et une histoire d’amour sympa.

Un vrai plaisir  de lecture dans un contexte de crise bancaire et boursière.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s