Cessez-le-feu amoureux

Le petit phénomène de la rentée cinématographique, je l’ai vu hier. Déjà remarqué et acclamé à Cannes le petit film de Valérie Donzelli (et Jérémie Elkaïm) : « La guerre est déclarée » semble  avoir un bon démarrage (voir la queue devant le cinéma et une salle plutôt pleine à Grenoble).

Les Cahiers de Cinéma ont consacré quelques pages au film (sous la plume de JF Tessé + un long  interview technique – une bonne partie du long-metrage a été tournée avec une caméra Canon 5D (!) . Le monde des critiques est plutôt favorable.

Moi, je suis un tout petit peu partagé (pas comme Télérama), mais quand-même).

Le film décrit la lutte de parents – Romeo et Juliette (sic!) – faut dire que leur rencontre /coup de foudre est une belle idée  – (les auteurs ont puisé dans leur propre expérience) pour le sauvetage de leur enfant, atteint à l’age de 2 ans d’un cancer (opération, traitement – durée environ deux ans). Mais cette description tourne moins autour de l’enfant et est plutôt axée sur l’amour du couple qui puiser dans son couple la focre pour vaincre la maladie (donc c’est plutôt un film d’amour, ou film sur l’amour?!)…

En effet, on sort du film en état quasi jouissif, plein d’énergie…le montage est excellent, joue sur des changements/ruptures de ton, un bon rythme, une bande son qui joue sur tous les tableaux (Vivaldi côtoie le Punk, la musique des 70ies et Peter von Poehl entre autres ), s’y ajoutent des acteurs jeunes, sympathiques, qui ne nous montrent jamais l’enfant malade (p.ex. pas de rasage de la tête de l’enfant…etc…) …..Finalement un film sur la lutte contre la maladie comme élixir de vie plutôt.

Et c’est souvent réjouissant.

Toutefois, je dois dire que, rabat-joie que je suis, je trouvais quand-même qu’à part l’énergie indéniable du film, j’ai vu un peu trop de « scènes à faire », une après l’autre, égrénées comme une chaîne de perles, nombreux emprunts de scènes « déjà vus »: le couple sur la moto, sur le carrousel, à la foire du trône, une scène « à la Christophe Honoré », donc chantée (cette manie du nouveau cinoche)…., les effets de montage + musique qui font qu’on cherche parfois presque (chez moi çà deux reprises) un mouchoir… mais purement cinématographiquement parlant vraiment rien de nouveau, sauf justement cette énergie qui passe – et qui fait du bien.

..

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s