Sa(u)v(t)ages

Grâce à l’excellent traducteur Freddy Michalski (http://www.echo62.com/actu.asp?id=2259), nous avons la possibilité de lire dans un français qui « traduit » parfaitement la langue coup de poing et néanmoins fine, ironique, rythmée de l’avant dernière (pour la France) oeuvre de « Don Winslow » – « Savages » (Sauvages) – [il fait savoir qu’aux States son dernier né est : « Satori »].

Après quelques semaines de lecture franco-française dans le cadre du Livre Inter, cette descente aux enfers à la frontière mexico-USA, parmi un trio de commerçants d’hydro (cannabis), des représentants des Cartels mexicain, la guerre des gangs…était malgré la violence des dernières pages, tout à fait jouissif et « page-turner-esque ».   290 (!) chapitres, (324 pages): donc des riffs rapides et dynamisants avec une ouverture en ré: « Fuck you ».

Ca fuse, ça mélange les styles de langage (poésie, apartés,humour, traités – sur la drogue, pseudo-scientifique, histoire, attaque contre le gouvernement américain…). Il y a « O » (pour Ophelia, et pour « Ohhhhh!!!! » = les orgasmes qu’elle peut avoir ), Ben  (gentil, et actif dans le tiers monde pour contrebalancer  son trafic), Chon (ex-SEAL, efficace), le méchant Lado (pour Helado = la glace/froid comme la pierre)… Il y a des références au livre-somme « La griffe  du chien », mais c’est plus rapide, plus incisif encore et surtout jouissif dans l’humour noir.

Petit exemple : Les « héros » pour ne pas s’endormir …. »….choisissent la voie pharmaceutique. Les cure-dents chimiques pour les paupières. Pop. Pop. s’asseoir chargé d’amphètes devant un ordinateur équivaut à mettre sa voiture en position parking tout en défonçant le plancher à grands coups d’accélérateurs. A traîner au ralenti devant un distributeur de sodas…..(p. 190)

« L’aube les trouve…..Erreur, rayez-moi  ça…L’aube « trouve » que dalle – l’aube ne regarde pas. (Chon estime que la seule qualité rédemptrice de l’univers est son indifférence).

Lorsque le soleil se lève, ils sont toujours là… »(p. 191)

 Il faut aimer la littérature un peu speedée, genre Pamahuk, Ellroy (traduit aussi par F.M. ! )…

Pas étonnant que  Oliver Stone s’intéresse à ce livre (les rumeurs parlent d’un film avec Benicio del Toro, Aaron Johnson, Taylor Kitsch ). Le film sera, j’en mets ma main à la tronçonneuse, taillé à la serpe, plus primaire que le livre, peut-être même dénué d’humour (impossible à rendre), mais certainement toujours efficace. Déjà Robert de Niro a, semble-t-il mis une option d’achat pour « The Winter of Frankie Machine » dont je disais également du bien il y a un an environ…

http://don-winslow.com/index.html

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, Livres, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Sa(u)v(t)ages

  1. Yv dit :

    D’accord avec toi pour saluer l’excellent travail du traducteur qui donne un bouquin rapide vif, et plein d’humour. Heureusement d’ailleurs, parce que sans cela, il serait difficile d’aller au bout

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s