Tsui Hark en flammes

 

Ahhh la belle Li Bingbing – et ses sabres volantes….

Une bonne surprise ce film de Tsui Hark (Il Était une fois en Chine)  »

Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

même si je ne suis pas aussi enthusiaste que « Les Cahiers du Cinéma » qui consacrent plusieurs pages à la sortie de ce film (il est vrai mieux que les derniers opus du grand metteur en scène)  

Les effets numériques pour reproduire la vie en 700 a.J.C. en Chine (dynastie Tang) (notamment les grands plans de la cité et du port sont d’une mocheté horrible). Mais l’histoire (mélange de policier à la Sherlock Holmes philosophique et nanar historique mélangé de bataille kung-fu) est bien et rondement menée. Quelques scènes d’actions intelligentes (pluie de flèches, combat proche d’une étreinte d’amour entre le héro et Li Bingbing, une « danse-bataille » sur des rondins de bois, lutte contre des cerfs « volants » – une chorégraphie tellement loin de notre univers que j’ai bien apprécié ces deux heures hors du temps et surtout loin de la traduction d’un texte mystérieux, à tout jamais fermé à tout non-technocrate.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s