Os & destins brisés

Après « El Bonarense » et le très beau (et sombre) « Leonera » l’argentin Pablo Trapero nous livre un thriller noir, dense, avec un héro interlopé, blasé (et amoureux), gangster violents, des pourris partout, un zest de critique social (voir p.ex. la charge contre la situation de l’hôpital…)

Constat: il y a quelque chose de pourri en Argentine, ou l’arnaque /l’escroquerie d’assurances (et de victimes d’accidents) semble être une filière bien lucrative.

Ricardo Darin et Martina Gusman sont totalement justes, sobres.

Parfois le film rajoute peut-être un peu d’hémoglobine, force le clair-obscur, mais il ne s’apaisantit pas, il y a des éllipses, une fin parfaitement pied-de-nez, quelques scènes d’humour noir (« je vais t’embrasser si 3 voitures vont passer le feu rouge… ou plutôt 4 ou 5… »).

Beau film haletante d’une noirceur étincelante et tendue (âmes sensibles s’abstenir!).

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s