Un amour fraternel

Fini la lecture d’un vieux roman de Pete Dexter, dont je pense que du bien. La traduction française du livre date de 2010 (l’orginal a été publié en 1991).

On sait dès la première page comment va finit le héro – mais c’est le comment qui est intéressant…

J’aime particulièrement les silences entre les lignes et mots – le vide que le lecteur doit remplir lui-même. Comme toujours dans ces livres un potentiel cinématographique de tonnerre.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article a été publié dans Livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s