Vol-tige aux herbes folles

Terminer un dimanche pluvieux avec une bouteille de Sablet  2001 (Domaine de Piaugier) en compagnie d’amis suivi d’un film d’Alain Resnais basé sur un livre de Christian Gailly (L’incident – Editions de Minuit)- joli programme qui cependant fait un peu pschitt.



Le style de Gailly est. Les personnages disent que. Ont envie de. Ses livres (que j’ai bcp aimé pendant une petite période de ma vie pour les blancs à remplir soi-même) sont un peu bizarre, saute-mouton…et en effet le film de Resnais est celui d’un très jeune homme syncopant, un metteur en scène libre, qui joue avec les couleurs, s’amuse avec ses acteurs et reste fidèle au livre. En même temps il semble flotter, voler, planer (les herbes si folles que ça?), et laisse son spectateur derrière lui. Qu’il fasse. On va se dire que.



Fi
nalement – malgré un A. Dussolier formidable – un film que j’oublierai plus vite que le Sablet! 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article a été publié dans Cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s