Jamaisrine 1 sans 2

Maintenant je l’ai vu – le 2è volet du film "Mesrine" (Ennemi public N° 1)… mais je ne suis pas plus sage.

J’avais davantage l’impression d’assister à un livre d’images avec un mec qui se déguise tout le temps, qui peut être gentil et deux secondes après d’une violence inouïe et quatre secondes après d’une mégalomanie ridicule…et ainsi de suite, manque d’hiérarchisation (une enfilade de "perles de vie") …
Néanmoins, comme dans la première partie, Vincent Cassel est TROP FORT (comme diraient les d’jeunes d’aujourd’hui), Ludivine Sagnier est choupette – et le dernier quart-d’heure, entrevu déjà en split-screen dès le début de la première partie est un vrai morceau de bravoure du point de vu mise en scène.      

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article a été publié dans Cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s