Pluie & Mamma – Appaloosa

« Le film idéal pour respirer un peu pendant la crise
financière », avait écrit « Les Echos » en parlant de  « Appaloosa » . Moi je la pique cette remarque et
l’applique à « Mamma Mia » film que les critiques (officiels)
m’avaient fait fuir  et que j’ai regardé
avec un plaisir non dissimulé grâce à quelques voix très positifs et souriantes
d’amis qui l’ont vu.  Comme eux je suis
sorti avec le sourire.

Cinématographiquement cela ne casse pas de briques, ça démarre
lentement et un peu craignos, mais la sauce prend, même si on pense souvent
d’être dans une pub de lessive ou comme dit le Monde « pour une huile
d’olive », mais qu’est-ce que c’est contagieux., la bonne humeur, le
bagout de Meryl Streep et de tous les autres, qui n’ont peur de rien…ni du mauvais goût et des paillettes 70ties. 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mamma_Mia_!_(film)

http://www.mamma-mia-lefilm.fr/mammamia_site.html

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2008/09/09/mamma-mia-les-meilleurs-morceaux-d-abba-a-la-mode-paillettes_1093170_3476.html

http://neuchatel.cine.ch/film/Mamma-Mia-58806

 “Parlez-moi de la pluie… – j’en parlerai peu de ce film,
je préfère le soleil. Certes bien écrit, avec des personnages « épaisses »
il m’a laissé froid, il n’a pas laissé de trace palpable, pas d’enchantement.
Djamel convainc dans un rôle dans lequel il ne fait pas le pitre. Agnès Jaoui,
joue selon mes critères toujours aussi mal, Jean-Pierre Bacri est comme d’hab,
éventuellement un peu plus blessé par la vie. Un bon film du dimanche soir,
mais vraiment sans plus

  http://www.telerama.fr/cinema/films/parlez-moi-de-la-pluie,354930,critique.php

  

Appaloosa – un western de et
avec Ed Harris (ainsi que Viggo Mortensen, Jeremy Irons, Renée Zellweger) . Mais
oui on en tourne encore et pour moi ce sont toujours des voyages dans mon
enfance (les dimanches après-midi on passait à la télévision allemande les John
Wayne et les espaces, saloons, chevauchées, femmes fatales et moi, le shérif, je
combattais les indiens ou les méchants).

Finalement je n’étais pas convaincu du film, très lent (peut-être
trop de soleil écrasant), moins noir que « Impitoyable » p.ex. de C.
Eastwood, plus ironique (la femme qui sème le trouble…). Vraiment uniquement pour
les inconditionnels et pour les acteurs.

 http://www.lesechos.fr/info/loisirs/4779019-cow-boys-a-l-ancienne.htm

 

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article a été publié dans Cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s