Ondaatje – Divisadero

Vous avez
aimé le ‘Patient anglais’ ?

Vous allez aimer un peu moins le dernier roman
de Michael Ondaatje, mais retrouver son style inimitable dans "Divisadero".

Déconcertant
en effet ce roman éclaté avec une construction boitillante et en cercles
concentriques : quelques pages avec un drame (très genre "Hurlevent") qui noue la vie de trois adolescents,
leurs vies 20 ans après (du poker et Las Vegas p.ex.), pour finir longuement
sur les agissements et hésitations d’un poète (fictif) français, ses rencontres
et ses regrets (mais avec comme des échos, des variations sur un même thème
lancinant et sensuel – entre autres autour d’une phrase de Nietzsche :

« Nous avons l’art pour ne pas mourir de
la vérité »
).

 Lecteur un
peu fleur bleue, je n’ai d’abord pas aimée que l’auteur lâche en pleine route (disons à 3/4 du livre) deux
de ces personnages…mais étais captivé ensuite par la fin du roman qui
finalement « réunit » les personnages de fiction dans la fiction et les
personnages perdus en route.

Ayant lu le livre en version anglaise je ne sais si la traduction en français (sortie à la rentrée 2007) est bonne.

A propos lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
Cet article a été publié dans Livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ondaatje – Divisadero

  1. isabelle dit :

    hello !  bonsoir !merci pour votre passage !  désolée pour le ¨ sur le u de Gluck, je pensais que sans cela, on devait prononcer " Glouck"…oui, la version de Minko … je pensais que celle que nous faisons actuellement était une reprise de celle de 2006 … donc il n\’en est rien …  pour info : nous avons été hués par le public le soir de la première … !amitié

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s